English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Amour pour la Nature
 

Écopsychologie/Amour pour la Nature


Amour pour la Nature

Les contacts avec la nature sont essentiels pour la croissance spirituelle. Les retraites en forêt ou autres lieux en nature sont l'une des manières importantes de "s'exposer" à Dieu de sorte qu'Il puisse nous enseigner plus efficacement. "Dans la forêt, cherchez Mes instructions!" [40: Les Feuilles du Jardin de Morya. Appel]. C'est là où l’on peut s’étendre comme conscience dans l'harmonie de l'environnement — en contraste avec "se retrouver" dans le chakra de la tête en environnement urbain, "s'alimentant" avec de l'information au sujet des désirs matériels des gens et être pollué par les énergies négatives de leurs émotions.

Bien que les villes, étant de grands centres culturels, soient également nécessaires: il y a des bibliothèques, aussi bien que d'autres excellentes occasions pour le développement intellectuel. Il est également plus facile de trouver des personnes ayant des dispositions semblables à nous et des partenaires sur le Chemin spirituel là.

Il est également salutaire d'exposer le corps à la lumière du Soleil, particulièrement le matin où la lumière du Soleil est particulièrement tendre. Cette lumière existe non seulement sur le plan matériel, mais pénètre également d'autres dimensions — plus subtiles — à l'intérieur de notre organisme multidimensionnel, les énergisant et les remplissant de sa pure puissance.

Il est bon pour les personnes qui vivent aux latitudes élevées d’avoir "un soleil artificiel" — une lampe de quartz — et de prendre des bains de soleil à la maison. C'est également un remède merveilleux pour différentes maladies. Par exemple, l'exposition au rayonnement ultraviolet peut facilement traiter des infections catarrhales si exécutées aussitôt après l’apparition de leurs premiers symptômes. L'exposition à la lumière sur la poitrine et le dos fait avec une lampe de quartz — là où des plâtres de moutarde sont habituellement appliqués — font disparaître la toux rapidement.

L'été et l'automne sont le moment pour ramasser et stocker des champignons et des baies sauvages, qui sont des composants très importants de la nutrition pure.

À n'importe quel moment de l'année des méditations peuvent être performées à des lieux de puissance spéciaux — zones qui ont un impact énergétique significatif sur l'être humain. Ils sont très différents et peuvent être employés de cette maniàre afin de se guérir, parler à Dieu, pour le raffinement de la conscience, afin d’augmenter la puissance psychoénergétique personnelle ou afin de se dissoudre en Dieu et Fusionner avec Lui.

 

… Tôt le matin le printemps est le moment où la nature nous donne la plus grande harmonie et bonheur — quand les oiseaux commencent à chanter même avant l’aube et que l'espace entier autour de nous se sature avec l'énergie de leur amour. L'harmonisation avec leur état nous permet d'être plus près de Dieu et constitue l'accomplissement d'un certain niveau de raffinement de la conscience.

Ceux qui aiment dormir tard ont beaucoup moins d’occasions pour l’avancement spirituel.

… Le coucher du soleil au printemps fournit également une large variété d’impressions des plus subtiles. À ce moment le chant des oiseaux se superpose au fond sublime du SILENCE, HARMONIE. L'énergie de la conscience "se répand" en dehors du corps par elle-même et s’étend au-dessus de la forêt saturée de béatitude, la remplissant et fusionnant avec elle. De cette façon, la conscience devient plus mobile, plus fluide et s’établit dans l’harmonie et la pureté intérieure.

… Mais à n'importe quel autre moment de l'année, une matinée ou une soirée passée dans la forêt ou près d’une étendue d'eau nous rappelle l'aube ou le crépuscule du printemps. Ils sont très importants pour ceux qui ont appris à sentir profondément la beauté du printemps!

… La nature se compose également d'une multitude d'êtres vivants: animaux, plantes, qui, en règle générale, sont plus raffinées comme conscience et apprécient une paix intérieure incomparablement plus grande que la plupart des gens. Une personne moderne moyenne a un long chemin à parcourir avant d'atteindre leur niveau d'AMOUR et de PAIX et avoir le droit de dire que lui ou elle ont commencé à se développer spirituellement.

D'ailleurs, c’est seulement dans des paysages naturels ouverts — contrairement aux "boîtes" des appartements en ville et des "corridors" des rues — qu’il est possible d’étendre, d’ouvrir au loin la conscience raffinée afin d’accroître littéralement sa taille.

… Laissez-moi répéter que les émotions sont des états de conscience. Et la conscience est ce que nous sommes. En fonction de quels états de conscience nous éprouvons — nous pouvons être plus près ou plus loin du Créateur.

Dieu dans l'aspect du Créateur est le niveau le plus élevé d'amélioration de l'énergie de la conscience. Est-ce clair pour nous maintenant, à savoir quelle est la direction que nous devrions prendre concernant le développement de notre sphère émotive?

… Très peu de personnes ont été témoin de ce qui ce produit sur le terrain des grouses noir au printemps, quand la brume au début de l’aube se remplie des chants forts et enthousiastes de ces beaux, grands et passionnés oiseaux. Mais la majorité de ceux qui ont été là, coupaient cours ces belles chansons d'amour avec des coups de feu, la souffrance, le sang, et la mort… Et avaient du ravissement et jouissaient de plaisirs sadiques et meurtriers.

Élevés dans la tradition disant avoir le "droit" de tuer les animaux, n'ayant pas de tabous intérieurs au fait de faire du mal à tout autre être vivant, les athées, comme les membres des sectes de masse dans notre pays, se tournent facilement au massacre des personnes…

… Dans les soirées au printemps, après le coucher du soleil, quand le crépuscule enveloppe la forêt, les bécasses des bois mâles volent doucement au-dessus des clairières, des ouvertures en forêt et des rivages des lacs envahis par les arbustes. Leurs chants consistent en de beaux, tendres "grognements" touchant l’âme, nous envoyant des vagues d’émotions d'amour venant de ces beaux oiseaux. Dans les arbustes, au-dessus desquels les mâles volent, reposent les bécasses femelles — choisissant celui qui chante le mieux… Ici — celui-ci! Elle s’exhibe pour se montrer à lui… Il se précipite auprès d’elle, saisi par la passion d'amour des oiseaux… Et alors, ils passent la nuit ensemble. Le matin ils s’envolent chacun de leur coté, étant devenu fatigué l'un de l'autre… — pour rechercher de nouvelles aventures et de nouveaux amis pour le prochain coucher de soleil…

La beauté mystérieuse du chant des grands courlis, portés à nos oreilles de par le marais le plus proche, "plainte céleste" d'une bécassine exécutant la cour rituelle haut dans le ciel avec ses plumes de queue vibrantes, les chansons des merles et des grives, toute la nuit le coassement des grenouilles dans les flaques d’eau, miroitement du frai des poissons dans les roseaux, l’odeur d'un feu, nager dans un lac en forêt avec les premiers rayons de soleil et puis — des bouffées de vapeur sortant des corps nus humides et heureux, l'exultation des âmes, "explosant" de débordement de joie d'amour pour Dieu et pour chaque créature vivante — c'est la base émotive que Dieu veut que nous ayons de sorte que nous nous développions plus rapidement et plus efficacement dans Sa direction!

* * *

… Les plantes sont aussi des êtres vivants. Des âmes vivent dans leurs corps, comme nous le faisons dans le nôtre. Habituellement — ce sont des âmes au stade végétatif, c.-à-d. "rudimentaire" du développent. Bien que je connaisse plusieurs humains-arbres, qui sont des âmes humaines bien développées, grandes, et fortes. Mais ces gens n'ont pas atteint le degré requis de Paix pendant leur incarnation passée — et Dieu, afin de les aider à devenir meilleurs, les a incorporés dans des arbres: de sorte qu’ils puissent se calmer, devenir silencieux après plusieurs centaines d'années à vivre comme une plante.

Il est facile de communiquer avec de tels arbres-humains sur le plan émotif et même au niveau mental. Ils sont fortement "attachés" aux gens qui sont capables de les comprendre; ils se sentent tristes si personne ne les visite pendant longtemps. Quand quelqu'un vient pour les voir — ces plantes les rencontrent avec joie, qui est mélangée parfois avec de la douleur…

… Qu’est-ce que la paix alors? Ne rien faire? Vivre une vie paresseuse? Une somnolente inertie? Non! La paix est l'absence d'agitation émotive et d’agitation de la pensée. C'est possible d’effectuer du travail physique, mental ou méditatif, jeûner pendant une longue période tout en éprouvant la paix intérieure. Elle va main dans la main avec le mode de vie énergique. Le maintien de la paix intérieure permet de ne pas gaspiller l'énergie en vain. Toute forme d'activité faite avec la paix intérieure en fond de toile est faite plus efficacement. Mais ce qui est le plus important est que cela nous permet de maintenir le contact avec Dieu, d’être guidé par Lui et ainsi éviter de faire plusieurs erreurs. En d'autres termes, cela favorise l'évolution positive de l'homme. Mais l’agitation mène à l’augmentation de notre isolement de Dieu et à la croissance du moi inférieur. C'est une résistance aux progrès.

… Toutes les plantes ordinaires sont capables de percevoir les émotions humaines. Cela a été prouvé par plusieurs scientifiques de divers pays, qui ont découvert des changements de paramètres électriques des plantes en réponse aux émotions des personnes (voir [7] pour plus d’information).

Un jour, longtemps après que j'eu opté pour un régime sans cruauté, je travaillais en sylviculture sur l’éclaircissement sanitaire des bois. Au commencement de mon travail, je pensais que cela était quelque chose d’utile en général, et aimais même couper les arbres "superflus" — de sorte que le reste ait plus d'espace pour vivre. Mais à un certain point, quand j'ai atteint une plus grande sensibilité, sentir la douleur de ces créatures, coupées par ma hache, m’est devenu insupportable, et j'ai stoppé ce travail promptement.

Bien sûr, nous ne pouvons pas vivre sans manger des plantes. Nous employons inévitablement leurs corps dans la construction et comme bois de chauffage. Et il ne fait pas de sens d'attendre jusqu'à ce qu'un arbre vieillisse, tombe, et commence à se délabrer; c'est pourquoi ce sont les arbres "mûrs" qui sont coupés.

Mais on ne doit pas tuer des plantes inutilement, ou planter un couteau ou une hache dans un arbre juste pour le plaisir, ou couper les branches vertes sans nécessité absolue, ou "mécaniquement" plumer et jeter des feuilles d’arbres, des brins d'herbe, ou des fleurs. Une attitude irrespectueuse envers la nourriture est également inadmissible: puisque la nourriture est faite des corps d’êtres vivants qui sont morts dans notre intérêt. Jetez de la nourriture — même lorsqu'on mange seulement des plantes — est également un péché, c’est un péché d’avoir tué inutilement.

Et c’est absolument absurde du point de vue moral que ces massacres "rituels" de millions de sapins et de pins avant Noël et le Nouvel An, aussi bien que de cueillir des fleurs afin de les mettre dans un vase et puis admirer leur mort…

Il est important que le lecteur ne commence pas à essayer de se rappeler maintenant: ceci est permis et — cela ne l’est pas… Ce qui est important n'est pas "d’apprendre par cœur" certaines "règles", mais de réaliser d’accepter les principes moraux de compassion envers la souffrance des autres et respecter leurs vies.

Et ceux qui ne comprennent pas ou n'acceptent pas cela — ne devraient pas avoir de ressentiment face à leur propre souffrance: par notre souffrance Dieu nous enseigne à comprendre l'essence du phénomène de la souffrance: à quel point cette sensation est vraiment désagréable. De cette façon, il nous enseigne à épargner les autres et à ne pas les blesser inutilement.

Et même à un niveau encore plus grand qu'aux plantes ce principe de compassion doit être appliqué aux animaux, puisqu'ils peuvent sentir la douleur incomparablement plus intensément que les plantes.

Dieu a enseigné la nécessité d'adhérer totalement au principe de la compassion, en particulier dans la nutrition [6, 11, 13]. Dieu est Amour. Si nous voulons devenir plus près de Dieu — nous devons accepter totalement le principe de l'AMOUR. Mais qu’est-ce que l’AMOUR sans COMPASSION? Seulement une parodie de cela?

Rendons-nous compte que bien que des "pasteurs" de diverses sectes nous enseignent avec persistance l'opposé nous ne pourrons pas accomplir aucun progrès dans notre développement spirituel sans l’acceptation totale du principe de la COMPASSION et nous résoudre à adopter une alimentation sans-tuer (c.-à-d. qui exclut les corps des animaux: mammifères, oiseaux, poissons et ainsi de suite) — fondé sur des motifs moraux plutôt qu'égotistes (afin d’améliorer notre santé personnelle, par exemple)!

… On peut apprendre des leçons morales concernant les plantes non seulement dans le domaine de la nutrition. Des chevilles de tente peuvent être fabriquées non seulement avec des branches vertes, mais également à partir de branches sèches qui sont encore fortes. Et un feu peut être fait à l'endroit d'un vieux feu ou sur un chemin, etc. — et pas sur des plantes vertes.

Une autre chose — un feu ne doit pas être fait sur de la tourbe sèche: des énormes secteurs de forêt peuvent être brûlés, des milliers de plantes et beaucoup d'animaux mourront dans le feu. En outre, pendant les périodes sèches un feu ne devrait pas être fait sous de grands sapins: la couche durable épaisse d'aiguilles tombées prendra en feu lentement — les racines des arbres et des plantes environnantes seront brûlées conséquemment. On doit faire extrêmement attention au printemps, quand l'herbe de l'année précédente prend feu très facilement. Quand cela se produit, plusieurs plantes vertes, insectes, nids d’oiseaux avec des oeufs ou des oisillons, ainsi que des graines sont brûlées et meurent. Et une grande quantité de vieille herbe qui aurait pu servir comme engrais naturel et enrichir le sol est également perdue dans le feu.

Aussi, il semble absurde et immoral quand quelqu’un met intentionnellement, par amusement, le feu à cette vieille herbe, qui devient très souvent la cause de la destruction des bottes de foin, des maisons, et autres bâtiments…

Dans certains temples les personnes chantent, essayant de convaincre Dieu qu'Il est "patient et compatissant"… Mais ne serait-il pas mieux qu'ils renoncent à cette occupation inutile et commencent à vivre selon le Principe d'Amour de Dieu eux-mêmes? Mais c'est impossible sans Compassion pour toutes les personnes et chaque créature vivante, y compris les fourmis, les vers, les plantes, et plusieurs autres…

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter