English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Shavasana
 

Écopsychologie/Shavasana


Shavasana

Toutes les sessions comportant un travail avec les chakras et les méridiens doivent être suivies d’un exercice de relaxation appelé shavasana. Il nous permet de nous reposer du travail bioénergétique qui peut être très fatigant ainsi que pour se débarrasser de défauts bioénergétiques qui n'ont pas été encore éliminés.

Shavasana est la relaxation du corps et de l'esprit, en position allongée sur le dos.

Nous nous étendons sur le dos et nous assurons que nous nous sentons confortables. Rien ne devrait nous distraire. Ensuite, nous commençons à détendre le corps en commençant par les orteils. On peut s’imaginer un plan perpendiculaire à l'axe du corps — comme un mur de verre — et le déplacer à travers le corps des orteils à la tête; derrière cette surface il ne reste plus aucune tension. Sentons que nous perdons toutes sensations de ces parties du corps derrière ce plan. Nous les renions, en nous disant mentalement: "Cela ne m’appartient pas! Cela ne m’appartient pas!… "Si nous regagnons des sensations de n'importe quelle partie du corps, nous déplaçons le plan sur cette section de nouveau. Après que le plan ait traversé la tête, nous pouvons éprouver les états suivants:

Le premier état: la conscience de soi-même disparaît. Nous tombons dans quelque chose qui ressemble à un sommeil profond, mais ce n'est pas un sommeil. La conscience de soi-même est regagnée après environ 18-20 minutes. Nous nous sentons complètement reposés, comme après un long sommeil profond. C'est un état tout à fait plaisant. On ne doit pas se lever abruptement, mais juste apprécier ce moment.

Le deuxième état: la conscience de soi-même est maintenue, mais la paix absolue vient à nous. Nous pouvons balayer le corps au complet avec la vue intérieure. Nous pouvons entrer l'espace intérieur du corps d’en dessous et voir des régions lumineuses et sombres. Les couleurs grises ou noires signifient des désordres sur un des plans d'énergie, qui correspondent aux états manifestés ou encore latents de maladies. Nous devons essayer de recueillir toute substance sombre dans un amas comme avec un râteau et la jeter loin en dehors du corps.

En faisant shavasana, nous pouvons également faire l’expérience involontaire de la pleine sortie du corps matériel: nous pouvons soudainement nous rendre compte de nous-mêmes en étant dans notre forme habituelle, mais en position peu commune — par exemple, volant au-dessus du plancher ou nous tenant sur la tête et ainsi de suite. Il n'y a rien à s'inquiéter cependant: une fois que nous sentons le désir de retourner de nouveau dans le corps — nous nous retrouverons là tout de suite. Mais en aucune circonstance on n’est encouragé à exécuter de telles sorties: ce sont des sorties dans une dimension grossière de l'espace — dans le plan connu sous le nom de plan astral. On doit apprendre à sortir immédiatement dans les dimensions spatiales les plus hautes, mais les méthodes afin d’accomplir cela sont différentes.

On ne doit pas enseigner aux enfants sous l'âge de 12 ans shavasana: après s'être rendu compte qu'ils sont hors du corps, ils ne veulent pas toujours y retourner.

* * *

Tous ces exercices devraient être pratiqués régulièrement: il est impossible d'obtenir le plein effet de ceux-ci après seulement une session.

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter