English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Nettoyage des Chakras. Ouverture du Cœur Spirituel
 

Écopsychologie/Nettoyage des Chakras. Ouverture du Cœur Spirituel


Nettoyage des Chakras. Ouverture du Cœur Spirituel

Ayant atteint la maîtrise de ce qui a été mentionné ci-dessus, nous pouvons procéder au nettoyage des chakras.

La condition des chakras est étroitement interreliée avec l'état des organes du corps physique situé dans la région correspondante à chacun des chakras du corps. Les chakras jouent un rôle important en fournissant aux organes de l'énergie, alors que les maladies des organes affectent négativement la condition des chakras.

Par exemple, les chakras suivants sont responsables pour les organes suivants:

— anahata: cœur, poumons, bras, et glandes mammaires;

— manipura: entre autres les organes — de l’estomac et autres structures du système digestif;

— svadhistana: les organes reproductifs, la vessie, les jambes, et autres;

— sahasrara: hémisphères avant du cerveau;

— ajna: le reste du cerveau, aussi bien que les yeux, les oreilles, le nez, pharynx supérieur;

— vishudha: le cou entier, la thyroïde, les deux mâchoires, y compris les dents, et autres. (La frontière entre les "sphères d'influence" de l'ajna et de vishudha coïncide avec le palais).

* * *

Travaillons maintenant avec les chakras. Il existe certaines combinaisons de sons (sorte de mantra), dont le chant contribue au développement des chakras en produisant une vibration sonore. Les Mantras nous aideront également à avoir une sensation claire de nos chakras. Voici ces mantras:

pour sahasrara — AM (a-a-am),

pour l'ajna — VOM (vo-o-om),

pour vishudha — HAM (ha-a-am),

pour l'anahata — YAM (ya-a-am),

pour manipura — RAM (ra-a-am),

pour svadhistana — VAM (va-a-am),

pour muladhara — LAM (la-a-am).

Nous devons chanter ces mantras doucement, produisant des sons de haute fréquence (en prenant une voix de femme comme modèle pour le timbre), mais pas une voix forte, nous concentrant en même temps dans le chakra correspondant. En changeant la concentration de la conscience dans le chakra suivant, on devrait y entrer par derrière le dos ou la nuque, comme si l’on entrait dans une niche ou un enfoncement.

On doit répéter l'ensemble des mantras plusieurs fois, en essayant d’avoir une perception claire des vibrations dans tous les chakras.

Cet exercice doit être pratiqué chaque jour. Quand il n'y a aucune possibilité de chanter les mantras à haute voix, on peut les chanter mentalement, mais seulement après les avoir maîtrisés en chantant à haute voix.

Portons le maximum d’attention aux prochaines étapes concernant le travail avec le chakra anahata — le simple fait de pratiquer ceci rend la vie plus lumineuse et plus joyeuse.

Si le chant de mantras très subtils et doux des chakras n'a pas été maîtrisé — aucun autre travail ne peut être couronné de succès. Les hommes sont habituellement ceux qui ont spécialement fréquemment cette difficulté, puisque la subtilité leur est souvent inconnue. La recommandation suivante peut les aider. Prenez de l’eau dans la bouche et commencez à vous gargariser de sorte qu'un bruit de glouglou puisse être entendu. Apportez l'eau plus bas dans la gorge. Le son doit devenir plus aigu. Laissez-la atteindre une tonalité aussi haute que possible. Telles sont les notes, avec lesquelles on doit chanter les mantras des chakras.

Apprenons une autre méthode de nettoyage et de développement des chakras. Visualisez derrière l’anahata une figure brillante blanche en trois dimensions formée par quatre triangles équilatéraux avec les côtés joints. Cette figure s'appelle un tétraèdre. Insérer cette figure dans chaque chakra (un chakra à la fois) par-derrière, avec un des sommets du tétraèdre regardant vers l’avant, tout en le tournant rapidement dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (en regardant par-derrière) autour d'un axe horizontal d’avant en arrière. Pour les deux chakras aux extrémités, la rotation du tétraèdre doit être effectuée autour d'un axe vertical; pour sahasrara le sommet du tétraèdre doit être orienté vers le haut, alors que pour muladhara — il doit être orienté vers le bas. La direction de la rotation du tétraèdre pour ces deux chakras doit être dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (regardant de l'intérieur du corps). L'exécution de cet exercice sera plus facile si nous le combinons avec la prononciation du mantra correspondant à chaque chakra.

Tous les exercices avec les chakras décrits ci-dessus (comme avec les méridiens, qui seront décrits plus tard) sont exécutés plus efficacement pendant que l’on se tient debout.

Mais il y a un exercice simple avec le cœur spirituel que chacun peut essayer de faire sans aucune condition préalable. Imaginez que votre tête est entrée dans la poitrine. Sentez le nez, le front, les lèvres. Bougez les lèvres. Afin que la tête ne remonte pas dans sa position habituelle, nous pouvons imaginer que nous mettons un chapeau sur la tête. Ensuite, suivez la chose la plus importante: nous devons ouvrir les yeux et "clignoter" des paupières là… Dorénavant, apprenez à regarder le monde extérieur à partir de la poitrine. Le monde vous paraîtra complètement différent: plus aussi dur et hostile, mais subtile, tendre, et sensible aux émotions d'amour.

C'est ce qui s'appelle l’ouverture du cœur spirituel. Comme nous pouvons le voir, c’est très facile à faire. La seule chose exigée ici est la volonté!

À l'avenir, on doit apprendre à regarder par l'anahata non seulement vers l'avant, mais également vers l'arrière.

* * *

Après avoir maîtrisé cela, nous devons faire la même chose avec tous les autres chakras. (Les "fenêtres" du muladhara et de sahasrara sont orientées vers le bas et vers le haut respectivement. Mais nous pouvons également regarder vers l’avant et vers l’arrière par ces chakras).

Apprendre à regarder vers l'arrière est important non seulement parce cela contribue au développement des chakras, mais également parce qu'en regardant en avant nous nous sommes accoutumés à voir le monde des objets matériels, tandis que les plans pur et subtiles avec les Consciences qui y vivent se trouvent derrière.

Par ailleurs, en exécutant cet exercice, nous nous préparons à de futures sorties conscientes hors du corps. Et cela doit être également exécuté vers l'arrière de l'anahata.

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter