English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Les Méthodes Préliminaires
 

Écopsychologie/Les Méthodes Préliminaires


Les Méthodes Préliminaires

Les méthodes préliminaires aident au développement de la foi. Et la foi est essentielle pour l'apparition de l'impulsion à faire des efforts spirituels.

Mais qu’est-ce que la foi? C'est un concept à plusieurs niveaux en quelque sorte.

Certains disent au sujet de leur foi: "Eh bien, je sais qu'il y a quelque chose là-haut…: une intelligence cosmique, OVNI…"

D'autres affirmeront avec confiance: "Oui, je crois en Dieu!" Et ils feront même un "signe de croix". Mais ils ne font pas le moindre effort spirituel — même afin de découvrir ce que Dieu veut de nous, encore moins afin de se transformer eux-mêmes en accord avec Sa Volonté! Au contraire, ils prendront un dur coup d’alcool, voleront, haïront, tueront, et penseront seulement occasionnellement: "Que se passera-t-il si Dieu n’aime pas cela? Ah! de toute manière, — tout cela ne sera pas pour bientôt!". De la même manière que je ne serais pas intéressé à apprendre les méthodes de fabrication des bijoux en or ou du polissage des diamants — ils ne sont pas intéressés à entendre quoi que ce soit au sujet de Dieu.

Un jour, je parlais à un ancien chef de paroisse. Il me disait qu'il travaillait à l’écriture de sa thèse. Je lui ai dit: "Mais, nous en somme déjà à l'âge où il est temps de penser à passer le temps qu’il nous reste à faire autant que possible dans la quête monastique et non pas à acquérir des titres terrestres… Dieu aura-t-Il besoin de votre diplôme?" Il a répondu: "Et bien, Dieu — on ne sait pas s'Il existe ou pas, mais mon diplôme de doctorat lui, est presqu’à moi!"

La foi acquiert une réelle valeur seulement quand elle est caractérisée par l'amour pour Dieu. C’est seulement l'amour qui peut nous inciter à vouloir nous transformer sincèrement, avoir la volonté de devenir ce que notre Bien-aimé veut que l’on soit. Et plus tard, cela peut même se développer en une passion, qui nous incitera à abandonner tout ce qui bloque la Voie à l’Étreinte toute grande ouverte du Créateur… C'est à ce moment que l’on devient un vrai monastique: un être en relation un à un avec Dieu…

Ainsi, d’aider les personnes à renforcer leur foi est le principal but de techniques telles que, faire des mouvements corporels rituels, répéter des prières, exécuter des danses rituelles et adorer des images de Dieu et de "saints" sur des icônes ou sous forme de statues.

Mais avec toute l'absurdité apparente de jouer aux rites, aux initiations, jeux communs et individuels de chants, de mantras, etc. — Dieu "s'ajuste" à ces jeux auxquels les gens jouent et aide les chercheurs sincères à surmonter les premières étapes difficiles du grand Chemin sur cet arrière-plan.

Bien que le vrai baptême de l'Esprit Saint (qui a été décrit par l'Apôtre Philippe, en particulier [6, 11]) ne ressemble en rien au rite pratiqué dans n'importe quelle église connue sous ce nom, Dieu accepte cet acte des débutants sincères s'ils l'exécutent en tant que vœu envers Lui afin de prendre la résolution ferme de Le chercher, de Le trouver et d’en faire leur But.

Mais quand des troupes de meurtriers acceptent le Baptême avant d’aller exécuter leurs crimes sanglants, comme cela était le cas, par exemple, pendant la guerre de Tchétchénie, — cela ne ressemble-t-il pas à une profanation abominable des Enseignements et de la mort sacrificatoire de Jésus-Christ pour nous?

La même chose peut être dite au sujet du baptême des enfants: notre expérience journalière commune ne nous indique-t-elle pas que c'est un acte complètement inutile? On a pu voir des enfants baptisés et non baptisés être malades tous deux, mourir, devenir des ivrognes ou des criminels quand ils grandissent!

Le baptême est un serment de dévotion à Dieu, et pas du tout un acte de "magie protectrice". Et seulement des personnes expérimentées matures peuvent donner un tel serment, et ils doivent le faire eux-mêmes, et non pas les parrains et marraines pour eux.

… Et les cordes avec les croix que les gens mettent aux cous des enfants s'avèrent parfois être des nœuds coulants pour de petits bébés. Parfois ils s’empêtrent dans ces cordes qui les étranglent…

Les croix portées autour du cou ont été employées par des bourreaux pendant le baptême forcé des Russes afin de marquer ceux qui avaient déjà été baptisés: de sorte que cela soit plus facile pour eux d’attraper et de soumettre à la torture ou de tuer les personnes qui essayaient de se soustraire à cela [9]. Mais pourquoi les gens portent-ils la croix maintenant? Pensent-ils vraiment que Dieu a besoin qu’ils le fassent? Mais il est suffisant pour Dieu s'il y a un signe de baptême dans l'âme d'un Chrétien sincère.

… Mais d'autre part — les prières avant le repas, les icônes dans sa maison, la présence aux églises, participer à des rituels, la répétition de mantras et sentir une croix sur sa poitrine — tout cela peut renforcer la foi en rappelant la présence de Dieu. Et Dieu donne aux chercheurs dignes une confirmation de la justesse de leurs efforts initiaux en affectant leur sphère émotionnelle: Il leur accorde une expérience de bonheur par des écoulements de grâce.

… Mais il n'y a néanmoins, aucun rituel de "salut". Et lorsqu’on a acquis une foi passionnée, on doit commencer à étudier la Volonté de Dieu, par opposition aux canons de l'organisation, dans laquelle on a commencé à aller au Chemin. On doit aussi faire de vrais efforts sur l'autotransformation — de soi en tant qu’âme, en tant que conscience.

Comme nous pouvons le voir, il n'y a rien de mal à participer aux formes rituelles de pratique religieuse à une certaine étape de son développement. Cela est typique de tous les temps, pays et formes religieuses. Et il n’y a pas de sens à essayer de figurer quelles formes de rituelles sont les meilleures et quelles sont les moins bonnes. Plus elles portent la paix, l’harmonie, la joie pure et tranquille, le bonheur et l’amour, le mieux. Ce sont exactement les qualités que les rites religieux devraient aider les croyants à cultiver.

L’aspect principal n'est pas la forme de rituel pratiqué, mais l'idéologie qui est prêchée par l'organisation qui fournit cette pratique.

* * *

Toutes les personnes diffèrent par leur âge psychogénétique, c.-à-d. par l'âge de leur âme. L'âge du corps (l'âge ontogénétique) est une chose différente. Dans la prochaine incarnation, chacun pourra tout à fait rapidement et facilement réaliser ce qu’ils ont développé dans l'incarnation précédente. Cela se rapporte au potentiel intellectuel, niveau du développement des chakras, la quantité de la masse de la conscience, inclinations dans le domaine professionnel, intensité de certains traits psychiques.

C'est pourquoi il est parfaitement normal qu'il y ait des personnes adultes qui possèdent des habiletés nettement différentes afin de comprendre les questions religieuses.

Il est également normal qu'un grand nombre de croyants avec leurs dirigeants restent au stade préliminaire de leur avancement spirituel jusqu'à la fin de leurs incarnations courantes: dans leurs prochaines vies, ils auront la chance de continuer le Chemin.

Mais ils doivent être informés que cette étape n’est que préliminaire. Cela aidera ceux d’entre eux, qui sont prêts, à se réveiller et à aller de l’avant.

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter