English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Amour
 

Écopsychologie/Amour


Amour

L'Amour est la qualité première de Dieu. Afin de fusionner avec Lui (ou même d’échapper à l'enfer, pour commencer) nous devons apprendre à sentir les émotions d'amour et exécuter des gestes d’amour, à éliminer tous les états et les actions opposées, peut importe les circonstances dans lesquelles nous vivons.

L'Amour est la chose principale que Dieu veut de nous. Et nous n'avons aucune autre possibilité de Le connaître et de nous fusionner avec Lui, à moins que nous nous transformions en Amour.

L'Amour est un état émotif spécial; en d'autres termes — c'est un état de l'énergie de la conscience. Et la conscience (l’âme) est ce que chacun de nous somme en réalité.

Chaque fois que nous laissons l'état d'amour, nous nous aliénons de Dieu. "Chaque fois que nous laissons l'état d'amour, cela mène à l'accumulation de mauvais karma" — c’est ce que Dieu m'a dit dans le passé [7].

Les gens mettent le blâme de leurs malheurs et maladies sur n'importe qui à part eux-mêmes. Bien que ce soit toujours eux qu’ils doivent blâmer.

Il est de première importance pour nous de comprendre que l'état stable et confiant d'amour ne peut être réalisé qu’en pratiquant des techniques psychiques spéciales d'autorégulation qui doivent inclure le travail avec les chakras, principalement avec le chakra anahata. (Nous allons décrire ces méthodes dans les prochains chapitres de ce livre).

Dans le Christianisme antique, une méthode spéciale "d'ouverture" du cœur spirituel a été développée, qui s’appelait la Prière à Jésus. Les adeptes devaient répéter constamment un appel fervent spécial à Jésus, et après des années de pratique certains d'entre eux réussissaient à faire que la prière "se fraie un chemin" dans leurs cœurs spirituels — et cela leur faisait réaliser ce qu’est réellement l’amour. Quand cela se produit, la vie entière de telles personnes change dramatiquement [59].

… Un jour, Dieu voyant mon aspiration sincère vers Lui et mon fort désir d'aider les gens m'a aidé à créer un système extrêmement efficace de méthodes afin "d’ouvrir" et de développer le cœur spirituel. Certaines de ces méthodes ont été décrites dans plusieurs de mes livres et ont été largement enseignées en Russie et dans certains autres pays il y a de cela un certain temps.

Cependant, je dois mentionner que hors des milliers d’étudiants, seulement quelques-uns ont pu atteindre la connaissance réelle et plutôt complète de Dieu le Père. Quelle était la raison de l’abandon des autres? C'était leur incapacité à comprendre complètement les points de la formule de Babaji.

L’accablante majorité des étudiants manquaient cette intense aspiration vers la connaissance de Dieu, qui leur aurait permis de transférer leur attention à Lui au lieu des objets du monde matériel. D’autres ont abandonné devant les menaces de fanatiques de secte à l’esprit étroit.

Les techniques psychiques intrinsèquement ne peuvent pas faire en sorte qu’une personne atteigne Dieu; elles peuvent seulement jouer le rôle d’aides merveilleuses et nécessaires. Mais la condition préalable principale au succès est la capacité du chercheur spirituel à comprendre avec l'intellect développé l'intégralité de la Vérité et établir une aspiration affectueuse immuable vers le But principal, en d'autres termes — de tomber amoureux du Créateur.

Le véritable Chemin spirituel implique nécessairement le développement complexe d'une personne, qui doit inclure les aspects intellectuels, éthiques, et psychoénergétiques.

Aussi, une personne ne peut pas cultiver avec succès le vrai amour seulement en exécutant des exercices avec le chakra anahata pendant les classes de méditation. Le développement de l'amour doit remplir notre vie entière et s’infiltrer dans toutes nos activités.

Il doit être manifesté:

— en restant constamment avec la concentration de la conscience dans le chakra anahata,

— dans l’attitude respectueuse, délicate et sincère envers chacun, qu’on les connaisse ou pas,

— dans la capacité de pardonner et oublier des insultes rapidement, sans vouloir se venger

— dans l’adoption d’un comportement qui exclut toute possibilité d’offenser ou de chagriner quelqu'un incorrectement.

L'amour doit inclure un composant sacrificatoire voulant aider les autres, même si cela va à son propre détriment. À l’intérêt de ceux qui méritent cette aide, doit être accordé une importance plus grande que la sienne.

L'Amour doit être dirigé non seulement vers Dieu et les gens, mais également vers les animaux et les plantes; personne ne peut penser que leur amour est développé s'ils peuvent encore tuer ou mutiler des plantes inutilement, si elles se permettent de manger les corps d’animaux pour satisfaire leur gloutonnerie.

L'Amour doit être irréprochable dans les rapports avec les enfants. Cela implique d’être incapable d’être irrité. Bien qu’être exigeant envers les enfants en leur enseignant la discipline et l'honnêteté ne devrait pas être exclu — dans l'intérêt des enfants, en premier lieu!

Chacun devrait analyser les caractéristiques de leur amour dans la sphère sexuelle, puisque c'est là où les vices humains habituellement se manifestent très vivement.

Toute forme de violence ou de contrainte dans le sexe — même sous forme verbale ou en pensée — sont des exemples d'un comportement contraire à l'amour.

L'insouciance d'un homme quant à la prévention d’une grossesse non désirée est un autre exemple du même type de comportement.

La passivité d'une femme pendant l’acte sexuel quand elle n’essaie pas de donner son amour à son partenaire masculin, mais attend seulement égoïstement d’être satisfaite elle-même, et être capable d’être froissée contre son partenaire pour ses "fausses" manœuvres — est un phénomène de la même nature. (Puisque toutes les personnes diffèrent dans l’aspect de leur sexualité, et que le nouveau partenaire ne sait jamais d’avance comment mieux vous satisfaire!)

La vraie sexualité est l'art de vous donner vous et votre amour au partenaire au moyen de relations sexuelles. Et seulement, une combinaison d'amour sincère venant des deux partenaires peut mener à l’harmonie dans les rapports sexuels.

Je suis sûr que beaucoup de femmes tireraient avantage à lire le merveilleux livre de Barbara Keesling [38], qui fait la promotion de la pratique pour les femmes de donner leur amour sexuel comme un cadeau. Bien que je ne recommande pas de faire tout ce qui est écrit là. Par exemple, pratiquer le sexe oral augmente significativement le risque de transmettre des infections. Aussi, les rapports sexuels avec autant de partenaires sont absolument incompatibles avec le Chemin spirituel sérieux: pendant des rapports sexuels, un échange intensif d'énergie intervient entre les partenaires, ce qui amène à prendre la possible grossièreté énergétique, les impuretés et les maladies du partenaire.

… Chacun établit sa destiné lui-même, en utilisant la liberté de choix qui nous a été accordée par Dieu. Quelqu'un se développe dans l'amour sacrificatoire en aidant les autres. Quelqu'un d’autre cultive l'égotisme capricieux, la haine, la grossièreté et la cruauté. Les premiers s'abstiennent et pardonnent, ne deviennent pas immergé par l'hostilité et se préservent ainsi dans l'amour et l'aspiration au Créateur — et l'atteigne. Le dernier devient "un déchet de l'Évolution". Le premier peut vraiment s'appeler Chrétien. Et le dernier, même s’il porte une croix et visite l’église, — comment devrait-on l’appeler?

Notre sexualité a été conçue par Dieu non seulement en tant que moyen de reproduction, mais également comme méthode de développement spirituel. Il facilite la culture de tels aspects de l'amour comme la tendresse, l’attention, le dons de soi, fusion de deux consciences en une, ce qui nous prépare à la Fusion avec la Conscience du Bien-aimé Suprême — le Créateur. L'amour sexuel peut directement contribuer au développement du cœur spirituel, dont nous avons déjà discuté. Il nous enseigne également la Paix (si tout va bien), qui est une composante indispensable de la Perfection, une des qualités de Dieu, que nous devons maîtriser.

Mais tout ceci se rapporte seulement à la sexualité sattvique pure des personnes qui accomplissent de vrais progrès sur le Chemin spirituel. Dans ces cas cela accélère leur avancement de manière significative.

Mais la sexualité des personnes grossières et égotistes qui ne possèdent pas un cœur spirituel développé peut être dégoûtante et les mener en enfer.

La propagation du "Christianisme" perverti qui a perdu l'amour est devenue une malédiction pour l'évolution spirituelle de beaucoup de gens sur la Terre. Entre autres, il a condamné l'amour sexuel et a déclaré sa renonciation comme "un exploit Chrétien". Il profane toutes les conceptions en les appelant "souillées" par opposition à la conception "immaculée" (c.-à-d. sans homme) de la mère de Jésus-Christ, qui a supposément eu lieu. Le corps humain lui-même, en particulier le corps des femmes, était considéré honteux. Dans le passé, les personnes "décentes" se sentaient gênées même pour dire le mot jambes. Les mots qui étaient reliés au thème sexuel étaient déclarés "indécents" et transformés en sacre — moyens de souiller les autres. De cette façon, le langage obscène a été créé — le langage du tamas guna.

Et comment une attitude pure face à la sexualité pourrait-elle se former chez des personnes qui le considèrent comme un "vice" odieux, qui détestent la sexualité en eux-mêmes et en particulier chez les autres? Mais sans cette attitude pure envers la sexualité, on peut difficilement réussir dans le raffinement de la conscience, développer l'amour, et s’approcher de Dieu.

Les gens ont commencé à craindre ce qui en réalité pouvait les aider à devenir meilleurs!

Les hommes en sont venus à détester les femmes exactement pour ce pour quoi les femmes pouvaient les aider. Puisque les femmes sont, en général, significativement plus raffinées que les hommes, si ce n’est pour aucune autre raison que leur statut hormonal. Et par cette caractéristique elles sont plus près de Dieu.

Jésus-Christ a enseigné la même chose [56] quand Il s’adressa aux hommes:

"Respectez-la, soutenez-la. En agissant ainsi, vous gagnerez son amour et trouverez la faveur dans le regard de Dieu…

"De la même manière, aimez vos épouses et respectez-les…

"Soyez clément envers les femmes. Leur amour anoblit l’homme, adoucit son cœur durci, apprivoise la brute en lui, et fait de lui un agneau.

"L'épouse et la mère sont des trésors inestimables qui vous ont été donnés par Dieu. Elles sont les ornements les plus appropriés de l'existence...

"Par conséquent, je vous dis, après Dieu vos meilleures pensées devraient appartenir aux femmes et aux épouses, les femmes étant pour vous le temple où vous obtiendrez le plus facilement le bonheur parfait. Imprégnez-vous dans ce temple avec force morale. Là, vous oublierez vos douleurs et vos échecs, et vous récupérerez l'énergie nécessaire afin de vous permettre d’aider votre voisin.

"Ne l'exposez pas à l'humiliation. En agissant de la sorte, vous vous humilieriez vous-même et perdriez le sentiment d'amour, sans lequel rien n'existe ici-bas.

"Protégez votre femme, pour qu'elle puisse vous protéger vous et toute votre famille. Tout ce que vous faites pour votre épouse, votre mère, pour une veuve ou toute autre femme en détresse, vous l’aurez fait à Dieu." (La Vie de Saint Issa, 12:13-21).

Mais le "Christianisme" (et pas seulement le "Christianisme") a déclaré que la femme… "Est la source du péché" et lui demandait de couvrir son corps de toutes les manières possibles. En Russie pendant plusieurs siècles, les femmes devaient porter de longues robes spéciales en se baignant et devaient également porter des vêtements pour dormir: "Que se passera-t-il si vous mourez dans votre sommeil — vous apparaîtrez devant le Seigneur nue! Quelle honte cela serait!"

Un autre exemple d'une semblable abomination est de déclarer certains enfants "illégitimes" amenant la honte à la maternité de ces femmes à qui Dieu a confié l'éducation de ces enfants!

… Nous devons comprendre que ce sont les gens du tamas guna, immergés dans le vice et ne voyant rien d’autre que cela et possédant des caractères agressifs qui se saisissent des "rênes du pouvoir" dans les mouvements à l'origine religieux sains et les tournent graduellement dans la direction opposée, déformant la doctrine de Dieu à sa parfaite antithèse.

Dans l'aspect sexuel de la vie, ils — tandis qu’ils appartiennent à l'enfer étant obsédées par les passions pour la violence, les souillures et la satisfaction de leurs luxures égoïstes — ne peuvent pas s’imaginer que pour d'autres personnes, sattviques, la sexualité ne signifie pas la luxure, mais une manière de partager leur amour, la donnant à d'autres comme un don. Et que cela peut être leur manière de servir Dieu!

* * *

Mais de devenir obsédé par le sexe n'est pas également bon. Le terme fornication est valide non seulement pour les personnes, mais également pour Dieu. Il signifie avoir trop de contacts sexuels et avoir des contacts sexuels avec des partenaires inappropriés (ceux qui ne sont pas au même niveau d’avancement spirituel). Les maladies sexuellement transmises sont des mécanismes que Dieu utilise pour ralentir les tendances des personnes à faire du sexe un amusement.

La vérité ici est que nous devons essayer de diriger toute notre attention vers la recherche de Dieu, sans trop de distraction pour toutes autres choses. (Et le sexe est juste une de ces distractions).

… Ainsi, dans le sexe, comme dans toute autre chose, chacun doit trouver le chemin d’or du juste milieu…

* * *

Le raffinement de la conscience et le vrai sattva, comme étape nécessaire à la connaissance de l'Esprit Saint et de Dieu le Père, sont impossibles à réaliser sans l’acceptation et la compréhension du concept de la BEAUTÉ.

"La beauté: Le cosmos établit l'Évolution sur cette formule" — c’est ce que Dieu nous a enseigné par l’intermédiaire d’Elena Roerich [26, 40].

La beauté spirituelle existe des deux côtés de la balance des gunas: rajas et sattva.

La beauté Rajas se manifeste en particulier dans l’audace, l’autodiscipline, et la beauté de l'exploit. Elle est manifestée dans un guerrier spirituel avec une volonté de fer.

La beauté rajas peut être trouvée dans certaines expressions de la nature; elle peut également être exprimée dans la danse, la musique et l'art. Des exemples de cette dernière sont les peintures de Nicolas Roerich.

La beauté Sattva — manifestée dans la pureté et la beauté spirituelle, le raffinement et la saturation du sentiment d’amour tendre — est la dernière marche sur l'escalier menant à la connaissance de l'Esprit Saint.

Dans la nature nous pouvons observer les états sattviques dans la pureté de la lumière du soleil à l'aube, dans le chant des oiseaux au printemps, dans le silence charmant d'une soirée tranquille, etc.

Parmi les exemples les plus vifs de musique fortement sattvique sont certaines compositions d'Ananda Shankar.

La beauté sattvique d’un corps humain harmonieux est également spirituelle et peut amener celui qui l'observe à la tendresse, à la tranquillité et à la paix, ce que bons nombres d'entre nous manquons.

* * *

Et un autre commentaire au sujet de l'amour.

Un jour, je voyageais en train, perfectionnant l’humilité d'esprit en étudiant la situation: parmi mes camarades voyageurs, il y avait une mère et son fils. Elle avait un corps énorme et était très grossière. Son fils — un cadet militaire — avait environ quinze ans. Elle a constamment crié pendant tout le trajet. À quel sujet? C’était… juste sa façon normale de parler à son fils, criant tout ce qui lui venait en tête: toutes ses pensées. Par exemple: "chéri! Je vais aller à la toilette et expulser mon cœur de pomme!… Pourquoi ne réponds-tu pas, quand ta mère te parle???!!!" Et son fils exaspéré regardait par la fenêtre avec une expression lourde sur son visage pouvant seulement incliner la tête dans l’indifférence…

Comment le comportement de cette "maman", qui aimait sincèrement son enfant, peut-il être caractérisé?

Était-ce violent? — Oui, ce l’était. Était-ce sans tact? — Oui, ce l’était. On pourrait nommer encore plusieurs de ses traits… Mais ce sur quoi il est important d’insister est que son amour manquait de paix.

La capacité de sentir une profonde paix intérieure, particulièrement quand il n'y a nul besoin d'effectuer des actions énergiques est une qualité très importante et valable. C'est un préalable fondamental à l'amour vrai.

Les tentatives d'aimer sans cette paix intérieure se transforment parfois en ce que je viens juste de décrire. Un tel "amour" peut seulement estropier ses victimes. Il induit en eux seulement un besoin pressant de s'échapper. S'il y a un endroit où s’échapper…

… L'état de Dieu le Père dans Sa Demeure peut être décrit en tant que Douce Paix. Apprenons cela de Lui en se préparant à Sa rencontre.

Mais la vraie paix n'est pas quelque chose contraire à une bonne motivation et à une saine énergie, elle les assortit harmonieusement. Analysons ce postulat — et appliquons-le dans nos vies!

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter