English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Recommandations Nutritionnelles
 

Écopsychologie/Recommandations Nutritionnelles


Recommandations Nutritionnelles

Dieu a par le passé donné des principes de nutrition par un prophète: "… Voyez, je vous ai donné chaque plante produisant des graines qui sont sur la surface de toute la terre, et chaque arbre avec le noyau en son fruit; vous les aurez comme nourriture…" Ce commandement était écrit dans la Bible Juive (Genèse 1:29). Après un certain temps Il a ajouté par un autre prophète: vous pouvez manger tout, "… seulement, vous ne mangerez pas la chair avec sa vie, c.-à-d., son sang" (Genèse 9:1-4). Que voulait-Il dire dans cette expression? Il parlait du régime sans-tuer: vous pouvez manger toutes les plantes comestibles, utiliser le lait, les œufs, mais ne tuez pas pour la nourriture ces créatures dans lesquelles vous voyez le sang dans leur corps.

Mais qu’est-ce que les Juifs rusés et gloutons, qui ont reçu ce commandement, ont conçu? Ils ont commencé à laisser le sang des animaux qu'ils tuaient s’écouler sur le sol pour manger ensuite leur viande… — oui, sans sang. Ils prétendaient avoir compris que l'âme de l'animal est son sang… Plus tard, des "Chrétiens" gloutons ont commencé à employer la même tactique afin de duper Dieu. Et… ils n'ont simplement pas inclus les protestations de Jésus-Christ contre cela dans le Nouveau Testament [6, 11]…

Mais le vrai Christianisme est l’Enseignement de l'Amour. Est-ce possible d'appeler ces personnes Chrétiennes, eux qui sont capables de faire souffrir d'autres créatures juste pour satisfaire leurs propres plaisirs gustatifs?

Les vrais Chrétiens ne sont pas ceux qui ont été formellement baptisés, mais ne suivent pas les Enseignements de Jésus-Christ. Et particulièrement pas ceux qui sont baptisés à un très jeune âge. Ou ceux qui portent le crucifix autour de leurs cous. C’était les croisés qui portaient des crucifix, n'est-ce pas?

Les vrais Chrétiens sont les gens qui suivent les Enseignements de Dieu qu'Il nous a donnés par Jésus-Christ et par d’autres Messies. L'essence de ces Enseignements peut être exprimée brièvement en trois phrases:

1. Dieu est Amour.

2. Nous devons pénétrer à l’intérieur de Lui afin de L’enrichir de nous-mêmes.

3. Afin de faire cela, nous devons devenir Amour, comme Lui.

Ceux qui ne suivent pas ces Enseignements n'ont pas le droit de s'appeler Chrétiens. Ils sont simplement des "Chrétiens" entre guillemets pervertis.

… Dans cette incarnation, je suis né et ai grandi dans une famille communiste et athée. Personne ne pensait au péché et à la compassion là, comme dans presque chaque famille "soviétique". Et moi, aussi, j’ai mangé de la viande et du poisson depuis mon enfance: c’était largement accepté. Je suis même devenu un chasseur et un pêcheur — et j’ai torturé et tué des animaux sans même penser que quelqu'un d’autre que moi pouvait sentir de la douleur.

Seulement quand je suis devenu un aide senior de recherches, je commençai à remettre en cause mon droit à tuer des animaux. Mais je me trouvais immédiatement une justification: nous ne pouvons pas vivre sans manger de la viande et du poisson, alors j'ai un droit objectif de me procurer ce genre de "nourriture" pour moi-même sans l’assistance de personne — puisque je peux et sais comment le faire.

Mais alors, il y eut cet incident. Une fois, je suis arrivé au bord d’un lac et j’ai surpris une famille de canard: une mère canard et environ dix canetons, qui ne pouvaient pas encore voler. Ils ont nagé loin du rivage vers une île à cinquante mètres plus loin — ils ont nagé en groupe serré les uns contre les autres. Mais un chasseur inconnu se cachait sur cette île. Et quand la famille de canards a nagé jusqu'à l'île, il les a tous abattus avec deux coups de feu…

C'était la première fois où j’ai senti la mort des victimes de ce divertissement cruel — la chasse — comme un drame. Ma confusion s’est aggravée par le fait que je suis devenu la cause de leur mort. Et juste après cela j'ai vu une contradiction: je ne serais pas renversé si j'étais le chasseur qui les a tués! Au contraire — je me réjouirais d’une telle chance d'obtenir un si beau trophée de chasse!…

Plus tard je me suis adonné à être dans un autobus dans la région du Karelia avec des ouvriers forestiers. Ils ont bu de la vodka après le travail et allaient à la pêche de nuit — pour transpercer des poissons avec l’aide d’un harpon dans un faisceau de lumière. Mais l'un d'entre eux est devenu "profondément ému" et a commencé à penser à voix haute: "comment est-ce possible: de transpercer les poissons avec un harpon?! Il est vivant, ne voyez-vous pas! Avec un harpon!… "Il a répété ces phrases plusieurs fois d'une manière sincère, adressant ces questions à lui-même ainsi qu’à ses amis. Il était évident qu'il était sur le bord de l'illumination, de l'éveil…

Mais ses amis lui ont juste souri légèrement sans dire quoi que ce soit: cela se produit si on a bu un peu trop…

Puis ne voyant aucun appui de ses amis il s'est soudainement senti honteux de sa "faiblesse" et s’est exclamé: "Oui! Nous allons transpercer les poissons avec un harpon!"

Et le problème a été enlevé de l'ordre du jour…

Une fois, je chassais des canards. J’en ai blessé un. Je tirais à plusieurs reprises essayant de la tuer, mais le canard me voyait et parvenait à plonger chaque fois avant que le projectile l'atteigne. Alors, j'ai recouru à l'adresse et, orientant mon bateau, j’ai conduit le canard à un endroit peu profond, où elle ne pourrait pas plonger. Et elle a réalisé cela — et a abandonné. Je tirais vers elle encore et encore et chaque fois son petit corps était percé avec la pluie de plomb. Sévèrement blessée, avec ses ailes cassées, elle a pleuré de terreur et de douleur, incapable de s'échapper. Ses cris perçants, comme peut-être, les cris perçants de toutes ces créatures innocentes, qui sont tuées cruellement, ressemblaient à ceci: "pourquoi?! Je ne vous ai pas fait de mal à vous ou à quiconque! Ayez pitié! Pourquoi me causez-vous une si terrible souffrance?!" Mais je ramais de plus en plus près et continuais à viser et à tirer…, mais elle ne voulait simplement pas mourir. Et seulement après cela j’ai été à côté d'elle et lui ai fait sauter la tête.

Nous avons mangé son corps, troué de projectile, après, mais d’une drôle de façon je n’ai pu l'apprécier à ce moment…

Ma dernière chasse a été celle d’un élan. Les batteurs ont conduit un élan femelle dans la ligne des tireurs. Les chasseurs ont commencé à tirer et l’ont blessé. Elle a bondi de nouveau dans la ligne des batteurs, mais ils ont ouvert le feu, eux aussi. Deux de mes balles lui ont cassé la colonne vertébrale. D'autres chasseurs continuaient à tirer. Je me rappelle que les chasseurs entraient en extase en entendant le bruit de plusieurs coups de feu et criaient avec ravissement: "voici ce que j'appelle de la musique!!!" Elle est tombée, éventuellement.

Avant que je me rende, elle avait déjà arrêté de respirer. Mais les chasseurs m'ont dit qu'après qu'elle soit tombée, elle avait rampé environ cinquante mètres, laissant une large traînée sanglante derrière elle. Ils riaient et se sentaient heureux quand ils disaient cela. Il n'y avait aucune compassion dans une seule âme…

Je tirais aussi, pensant à la viande et pas à propos de la souffrance, que ce bel animal avait subie…

Depuis cet incident j'ai arrêté la chasse et j’ai même vendu mon fusil.

… Quand plus tard j’ai rencontré une personne que je respectais et qui pour la première fois m'a sérieusement dit au sujet de l'existence de Dieu et qu’Il ne voulait pas que nous mangions des corps d’animaux, — à ce moment-là j'étais tout à fait prêt à renoncer complètement à ce terrible vice…

Plus tard, j'ai étudié la littérature scientifique sur la physiologie de la nutrition et j’ai appris que dans les corps des animaux il n'y a aucun composant alimentaire essentiel pour l'organisme humain, qui ne pouvait être trouvé également dans les produits végétaux, le lait, ou autres produits laitiers et les œufs. D'ailleurs, le lait et les œufs contiennent tous les acides aminés indispensables — les composants protéiniques les plus importants. J’en suis venu à la conclusion que manger de la viande et du poisson n’est pas du tout une nécessité, mais une remarquable manifestation du vice humain de gloutonnerie, du désir de satisfaire ses caprices gustatifs indépendamment du fait que d'autres doivent souffrir et mourir pour cela!

Et ne laissez personne rechercher des excuses comme ceux-ci: "je ne tue personne — 'ils' le font, je mange juste la viande." Non, nous sommes ceux pour qui "ils" tuent. Nous participons à ce massacre de créatures innocentes, qui ne se sont pas incarnées pour que nous les tuions, mais afin de passer par les prochaines étapes de leur évolution dans les corps qui leur ont été donnés par Dieu. Les âmes qui vivent dans ces corps sont comme nous seulement plus jeunes — elles sont comme des enfants…

… J'ai tué un bon nombre d'animaux.

Depuis mon enfance, on m'a enseigné à mettre les vers sur un hameçon. Il ne m’est jamais venu à l’esprit alors à savoir comment c’était pour chacun d’eux, comment ils se sentaient… Et après les poissons souffraient sur ces crochets.

Les poissons "ne tombent pas endormi", comme le disent les parents cruels essayant de conforter leurs enfants qui montrent de la compassion pour les poissons qui meurent. Chaque poisson éprouve la terreur, la douleur des blessures et la souffrance de l’asphyxie…

Ensuite, j'ai commencé à tirer sur des cibles vivantes: oiseaux et animaux.

Plus tard, je suis devenu un écologiste-zoologiste — et des milliers d'animaux sont morts de mes mains. Cette fois, je ne les ai pas tués pour de la nourriture, mais à des fins de "recherche scientifique"…

Plus tard, travaillant dans le champ de la médecine, j'avais l'habitude de couper et de tuer des rats et des lapins — ces animaux, doux et gentils…

Quand l’éveil est finalement venu à moi, j’ai soudainement réalisé toute leur souffrance… Je me suis repenti et ai demandé leur pardon… Mais apparemment, je n'ai pas souffert toute leur souffrance à travers mon repentir…

Et quand, plusieurs années plus tard, un primitif de deux mètres de hauteur m’a attaqué dans une embuscade — sans aucune raison extérieure ne pouvant pas lui résister et a mortellement blessé mon corps — alors, mourant dans de graves douleurs, je pouvais également être déconcerté: "Pourquoi? — Je n'ai rien fait de mal à personne, nais-je pas?…"

Et un jour, peut-être, dans leur future incarnation, lui et tous les membres de ce gang seront mourants de douleur, gémissant: "Pourquoi?!…"

Souvent, les gens qui ne se sont jamais inquiétés auparavant de ce qu'ils mangeaient, en entendant un sermon au sujet de la compassion et ayant été en accord avec lui deviennent soudainement perplexe: qu’y a-t-il à manger sinon de la viande et du poisson?! Ainsi, nous parlerons ici très brièvement au sujet des principes généraux de la nutrition.

D'abord, en règle générale, il est recommandé pour notre régime d’inclure chacun des cinq groupes d’aliments: protéines, gras, hydrates de carbone, vitamines et minéraux. Des régimes délibérément limités comprenant les mono-diètes (ceux, qui impliquent seulement un produit — par exemple, seulement du riz, des pousses de blé, de l’avoine ou des pommes, etc.) peuvent être utilisés avec beaucoup de succès pour des usages thérapeutiques, mais ne devraient pas être maintenus pendant un temps excessivement long. Ainsi, après avoir consulté un spécialiste on peut adhérer à un régime de ce type pendant 1, 3, 7, 30 ou 45 jours — selon la sévérité de la maladie et de la tactique de traitement.

Le jeûne complet (avec la consommation d’eau obligatoirement!) qui n'excède pas trois jours est également utile à des fins thérapeutiques et est un moyen efficace de purification du corps. Si on est disposé à jeûner pendant une plus longue période, on devrait le faire seulement sous la surveillance d'un spécialiste dans le jeûne thérapeutique. L’arrêt du jeûne doit être progressif. Les meilleures choses à manger d'abord, quand vous cassez un jeûne complet, sont des jus et des fruits. Aucun sel n’est permis pour la période entière du rétablissement, qui peut durer pendant plusieurs jours — autrement il y a un gros risque d'œdème des tissus du corps.

Presque tout type d’aliment naturel: lait, grains, légumes, etc. — contiens des protéines, des gras, et des hydrates de carbone, cependant en différentes proportions. Selon ces proportions, ils sont habituellement classés en protéines, hydrates de carbone et gras.

Le lait et les produits laitiers, les laits caillés, le fromage, les œufs, les noix, les champignons, les fèves de soya, les pois et les haricots appartiennent au groupe des protéines. Les protéines peuvent être différentes, selon le type d’acides aminés dont elles sont composées. Les acides aminés à leur tour peuvent être divisées en deux groupes: les dispensables (c.-à-d. nécessaire, mais qui peuvent être produites par le corps humain) et les indispensables (qui sont également nécessaires, mais qui ne sont pas habituellement produites par le corps, par conséquent leur approvisionnement extérieur à l’aide de la nourriture est essentiel pour l’organisme humain).

Ainsi, les plus valables en vue de donner à l'organisme des protéines sont ces produits alimentaires qui contiennent un ensemble complet d'acides aminés indispensables. Ce sont le lait et les oeufs. Le lait et les œufs, s’ils sont inclus dans l’alimentation, la rendent équilibrée en ce qui a trait aux protéines. S’il n’y a ni les produits laitiers ni les œufs de disponibles — on devrait alors compenser pour cela en diversifiant d'autres ingrédients à son régime, particulièrement ceux du groupe des protéines.

Cependant, il devrait être pris en considération que les haricots une fois consommés en grande quantité, a comme conséquence la création de gaz dans les intestins. Ceci peut également être provoqué par l'orge et le seigle et chez l'adulte — par le lait (mais pas les laits caillés et le fromage). Dans ces cas, il vaut mieux boire du lait en soirée et en petite quantité sans le combiner avec tout autre aliment. D'ailleurs, dans ces cas il serait mieux de substituer le lait avec le lait (tourné) cela serait encore mieux.

Les gaz se forment également en raison de la combinaison de grandes quantités de protéines ou d’aliments gras et de sucre.

On ne devrait pas manger d’œufs et de nourriture grasse avant de se coucher: ces produits restent dans l’estomac longtemps, mais pendant la nuit le processus de digestion dans l'estomac ralentit (contrairement à celui des intestins). La nourriture peut rester dans l'estomac toute la nuit non digéré, ce qui engendre la multiplication de microbes dans celui-ci et l’inflammation d’abord des parois de l'estomac et des parois des intestins ensuite.

Discutons également de deux problèmes en regard de la consommation des œufs.

D'abord, il y a un postulat selon lequel nous ne devrions pas manger des œufs pour des raisons morales, puisque des poulets pourraient éclore hors de ceux-ci. Mais les poulets ne peuvent pas éclore des œufs, qui ont été pondus par des poules de ferme d’élevage. Le fait est que la poule domestique est une espèce biologique unique (multipliée par un procédé de sélection), qui pond des oeufs sans être fécondée par un coq. Le poulet ne peut pas éclore hors de ces œufs. (À la ferme d’élevage, les coqs et les poules sont rassemblés seulement pour faire ces œufs qui vont aux incubateurs pour l’incubation subséquente du poulet).

Mais il ne ferait même pas de sens de ne pas manger les œufs féconder: puisqu'il n'y a aucun embryon dans un œuf non incubé, donc il n'a aucune âme incorporée; de tels œufs ne sentent ni la crainte ni la douleur quand on les frit ou les faits bouillirent.

Les œufs que nous mangeons sont simplement des ovules. Mais si nous devons épargner tous les ovules — combien plus devrions-nous nous affliger de la mort de celle humaine! Puisque chaque menstruation est un signe de l'occasion perdue de la création d’un être humain! Ne découle-t-il pas de cette ligne de raisonnement que toutes les femmes devraient être constamment enceintes pour sauver tous les ovules afin qu’elles ne meurent pas inutilement? (Je plaisante!)

La deuxième objection contre le fait de manger des œufs vient des physiologistes: manger des œufs, disent-ils, inévitablement cause l'athérosclérose, puisque les œufs contiennent une grande quantité de cholestérol.

Jadis, j’ai participé en tant qu'aide de laboratoire dans des expériences sur des rats conduits sous la supervision de l'académicien N.N.Anichkov — les expérimentations de qui plus tard ont permis de "prononcer un anathème" contre les œufs. Je produisais alors moi-même, de mes propres mains, l'athérosclérose chez ces rats. Cependant, ils n’étaient pas alimentés avec des œufs, mais avec de la poudre pure de cholestérol mélangée à de l'huile. Les doses de ce cholestérol chimiquement pur étaient tout à fait impressionnantes comparées au poids du corps des rats: elles se mesuraient en grammes à la fois, plusieurs fois par jour. Et cela, pour de petits rats! Naturellement, les rats ont développé l'athérosclérose. Mais les doses de cholestérol ont été excédées par des millions de fois — par rapport à celui contenu dans plusieurs œufs par jour pour un humain!

En réalité, le cholestérol est une substance plutôt importante pour l'organisme humain, puisqu'il sert de matériel duquel toutes les hormones sexuelles — mâle et femelle — sont formées.

Le cholestérol est aussi produit par le corps humain. Et ses concentrations élevées peuvent être trouvées non seulement dans les œufs, mais également dans le corps d’animaux, en particulier dans le foie, cerveau, et le gras.

Mais afin d'identifier la cause de l'athérosclérose, on devrait d'abord commencer par découvrir si les gens qui adhèrent à un régime sans-tuer en souffrent.

… Les gras peuvent être d'origine végétale et animale. Les derniers incluent le beurre et des graisses obtenues à partir de cadavres d’animaux tués.

Les scientifiques disent que la consommation de gras augmente de manière significative le risque de cancer, mais nous devons savoir que pour le beurre ce n’est pas vrai.

Les huiles végétales et le beurre sont bons pour les gens. Les premières contiennent de la vitamine E entre autres et peuvent dissoudre les dépôts de cholestérol éventuels. Le beurre est riche en vitamines A et D.

Il vaut mieux employer le beurre pour faire frire et chauffer la nourriture, puisque toutes les huiles deviennent oxydées au moment de la cuisson en présence de l'oxygène, formant des substances nocives. Plus une huile est liquide plus vite elle devient oxydé.

Il y a également la margarine, qui représente un mélange de diverses huiles. Si une personne veut les employer, il vaudrait mieux lire la liste d'ingrédients sur le contenant d'abord.

Tous les légumes, fruits, baies, céréales, verdures, confiture, miel appartiennent au groupe des hydrates de carbone… tous les corps de plantes et les grains sont riches en fibre, ce qui est important pour le bon fonctionnement des intestins, et en vitamines, particulièrement du groupe C et B. Les sucres eux fournissent entre autres de l'énergie facilement assimilable pour le corps.

On sait actuellement que le pain est une source de vitamines nécessaires du groupe B. Mais c'est important de savoir que le pain fait de farine raffinée ne contient presque qu’aucune vitamine de ce groupe, aussi bien que presque aucune protéine. Le pain fait de grains entiers ou avec le son est un aliment beaucoup plus sain.

Le même peut être dit au sujet du riz. Le riz non raffiné est riche en vitamines du groupe B et en protéine.

Quant aux vitamines, nous en avons déjà assez discuté. J'ajouterai seulement, que si nous buvons du lait et mangeons des œufs, de l’huile végétale, du beurre, des carottes, des légumes verts, des fruits frais et des baies — alors, nous fournissons à notre corps toutes les vitamines nécessaires. Au cas où l’on en douterait, ou s'il y a des indications médicales spéciales — on peut acheter des polyvitamines ou des combinaisons spécifiques de celles-ci dans une pharmacie selon les recommandations de son médecin.

La vitamine C vaut la peine que l’on s’y attarde particulièrement. Elle est importante pour le pouvoir de résistance de l'organisme; en particulier, elle aide dans le traitement des maladies catarrhales. Mais elle n'est pas résistante à la chaleur. C'est pourquoi les herbes, l'aiguille de sapin, ou des tisanes de cynorhodon (fruit du rosier et de l’églantier) devraient être faites sans apporter l'eau à ébullition. L'ail et l'ortie contiennent des quantités élevées de vitamine C.

Nous fournissons les microéléments nécessaires à nos corps quand notre menu est diversifié et inclut le lait, les champignons, et beaucoup d'autres genres de produit alimentaire. Mais la meilleure source de microéléments, qui contient un ensemble complet de ceux-ci, est l’algue laminaire (laminaria). Elle est vendue dans beaucoup d'épicerie en boîte ou sèche (la dernière est également vendue en pharmacie). On peut ajouter simplement à la nourriture l'eau de mer ou le sel de mer.

… Ceux qui vivent de cela, qui aiment et connaissent la nature, sont non seulement pleins de beauté, plus sains et plus efficaces en termes de croissance spirituelle, mais cela exige également moins d'argent. Un vrai amoureux de la nature stockera toujours de la confiture et du miel fait de fleurs et séchera des herbes délicieuses pour usage au lieu du thé pour l’hiver. Mais la chose la plus utile à stocker est, naturellement, les champignons.

Les champignons frits ou bouillis sont très délicieux, mais ils sont difficiles à digérer, puisque les membranes de leurs cellules ne sont pas faciles à détruire pour nos enzymes peptiques. Sécher les champignons n'améliore pas également cette situation. Mais l’exposition prolongée à l'acide acétique ou lactique — quand des champignons sont marinés ou acidifiés (salé) — détruit les membranes et les rend plus faciles à assimiler.

On peut stocker les champignons salés dans sa propre maison; la seule chose qui doit être faite régulièrement est d’enlever les moisissures de la surface au-dessus de la saumure (approximativement une fois par semaine). Mais n’essayez pas de mariner l’armillaire seulement avec du sel séparément: le processus de sa fermentation ne produira pas d'acide lactique — ainsi, le résultat ne sera pas bon. On peut ajouter ce genre de champignons au contenant avec d'autres champignons salés ou le mariner en employant du vinaigre et du sel.

* * *

La chose la plus importante au sujet de la nutrition correcte est l’adhésion au principe moral fondamental de ne pas nuire. Seulement ceux qui ont développé de la compassion pour la souffrance des autres êtres vivants peuvent progresser sur le Chemin spirituel, parce que Dieu laissera approcher près de Sa Demeure seulement ceux, qui deviennent la personnification du principe de l'AMOUR.

L’Enseignant Divin Huang Di a enseigné cette façon de vivre en Chine antique. Pythagore, Gautama Buddha et ensuite Jésus-Christ ont enseigné la même chose [6-7, 11]. (Jésus a fait plusieurs exceptions seulement quand Il a parlé aux pêcheurs et aux foules de gens ordinaires, quand Il les alimentait avec des corps de poissons). De nos jours, Dieu enseigne la même chose par l’intermédiaire de Babaji et de Sathya Sai Baba [6, 11, 19, 45-55].

Cette opinion de Dieu contredit apparemment Ses mots dans le Coran. Mais nous devrions maintenir à l'esprit que pendant les premières années de l'établissement de l'Islam, qui ont été marquées par des guerres perpétuelles, la situation n'était pas appropriée pour l’introduction de nouvelles habitudes alimentaires pour des éleveurs de bétails et des habitants du désert. Dieu, Qui a guidé le prophète Mohammed à ce moment-là, avait un autre but — l’établissement d’une foi monothéiste dans cette région de la Terre. Et seulement après que l'Islam ait été établi et accepté par les gens, les Musulmans ont été introduits à l’idée de penser à l'aspect moral de leur nutrition.

Si on ignore l'aspect éthique de la nutrition, alors on devient sujet aux mécanismes spéciaux, créés par Dieu, conduisant au développement de maladies.

Des dépôts de sels d'acide urique, dont les plats de viande et de poisson sont les sources principales, commencent à se former graduellement dans les vaisseaux sanguins, dans la peau et dans les cartilages. Cette maladie s'appelle la goutte. Parmi ses symptômes, il y a la perte de mémoire, les maux de tête, les troubles du sommeil, les dysfonctionnements sexuels, les douleurs musculaires et articulaires. Et un urgent besoin d'éliminer ces états de malaise du cerveau provoque la dépendance au tabac et à l’alcool.

L'aspect énergétique d'une telle nutrition devrait être aussi considéré: les chakras et les méridiens sont contaminés avec les énergies des corps morts, et cela mène aux désordres de l'approvisionnement bioénergétique de plusieurs organes et contribue au développement de cancer. Les mêmes énergies compromettent la digestion contribuant au développement de processus inflammatoires aigus et chroniques et d’ulcération des organes. Ceci mène également au développement de l’agressivité chez les individus. L’énergie de leur conscience devient plus grossière, et ils deviennent incapables d'atteindre des états subtils de conscience.

Le postulat bien connu que la viande et les poissons sont les seules sources de protéines essentielles, comme nous en avons discuté ci-dessus, est absolument invalide, et ceux qui le défende démontrent seulement leur ignorance en ce qui a trait aux sciences médicales. L'ensemble complet d'acides aminés (les éléments des protéines) nécessaires à l'organisme humain se trouve dans le lait et les œufs.

Le meilleur témoignage de l'exactitude et du bien-fondé de la nutrition sans-tuer est l'amélioration dramatique de la santé et la disparition des maladies pour ceux qui ont adopté ce type de régime. En plus de cela, leur capacité à exécuter divers genres d’activités s’accroît.

Je veux également faire remarquer que les personnes, qui mangent les corps des animaux morts pour satisfaire leurs habitudes gloutonnes, devraient prendre conscience que le temps peut venir ou elles éprouveront leurs propres douleurs. C'est la façon que Dieu nous enseigne ce qu’est l’Amour. C'est la loi du karma en action: ceux qui négligent la douleur des autres doivent apprendre la compassion par leur propre douleur, l'éprouvant eux-mêmes.

Le comportement à adopter et éthiquement correct, en ce qui concerne les produits alimentaires "purs" — plantes, lait et produits laitiers et œufs — est de les employer avec modération et respect. Ils ne devraient pas mourir en vain.

On devrait éviter d'employer trop de sel ainsi que de prendre de l'alcool, qui ne contribue d'aucune façon à atteindre la Perfection, s’abstenir également de la consommation excessive de boissons contenant de la caféine (café, cacao, thé, etc.) et de faire frire la nourriture en employant des huiles végétales. Et naturellement, en aucune circonstance, l’on ne devrait boire de l'urine, ce qui est devenu un "produit alimentaire" populaire en Russie récemment. Boire de l'urine régulièrement intoxique le cerveau et mène à des désordres mentaux.

Que devrions-nous manger alors? Quel est le meilleur régime pour soi et pour sa famille? Naturellement, chaque personne a son propre goût et habitude alimentaire. L'ensemble des quatre produits de base: le riz, les champignons, les œufs et les tomates (fraîches ou en diverses sauces, ketchups, ou pulpe) — sont devenus la base de ma nutrition. En plus de ces derniers, j'emploie la mayonnaise, des légumes verts, des pommes de terre, des carottes, pain de blé, confiture, des baies, du beurre, de l’huile végétale, du fromage, et autres. Ce type de régime est rassasiant et fournit une quantité d'énergie suffisante pour n'importe quel genre de travail, y compris la méditation. Seulement à la dernière étape de mon ascension spirituelle, j'ai dû renoncer aux œufs: l'énergie dérivée d'eux n'était pas favorable pour l’établissement dans la Demeure du Créateur.

Et un dernier petit conseil: nous ne devrions pas trop penser à la nourriture! Lors de l'élimination des mauvaises habitudes alimentaires, vous devriez établir un nouveau "schéma" de pensée — et penser à Dieu et à votre Chemin menant à Lui, incluant votre service à Lui. Prenez garde de répéter l'erreur, que tant de personnes ont faite, de trop concentrer leur attention sur "les règles alimentaires" et d’oublier les choses plus importantes.

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter