English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Médecine, Santé, et Destinée
 

Écopsychologie/Médecine, Santé, et Destinée


Médecine, Santé, et Destinée

On peut observer parfois deux approches diamétralement opposées en regard à la médecine.

Certaines personnes comptent complètement sur la médecine. Elles "vivent sur les pilules", appellent le médecin et essaient d’obtenir un congé de maladie chaque fois qu'elles se sentent indisposées. Elles ne veulent pas faire aucun effort afin de mener une vie saine ou se guérir. Mais la plupart des maladies sont facilement traitées juste en changeant les habitudes alimentaires, en arrêtant le tabagisme et la consommation abusive d’alcool, et en commençant à régler la sphère émotive.

Un autre extrême typique des débutants est la tentative à renoncer complètement à tous services médicaux et compter sur diverses "panacées", comme jeûner, marcher pieds nus, ou s’en tenir à un certain type de monodiète. Ces "novations" ne sont pas mauvaises pour commencer, bien qu'elles ne soient pas suffisantes pour atteindre des résultats spirituels.

Mais certaines passions de "néophyte" peuvent s'avérer avoir des conséquences désastreuses. Par exemple, boire de grandes quantités d'urine mène à l’intoxication du cerveau, à la dégradation mentale, et à divers désordres psychiques [7].

Se faire des lavements chaque jour était très populaire il y a quelque temps. Cela dérange le fonctionnement approprié de l'organisme: puisque le gros intestin est l'endroit où plusieurs vitamines ainsi que d'autres éléments utiles des aliments sont absorbés.

Déclarer en premier le sel, ensuite le sucre, le pain ou même l'oxygène "ennemi principal de l'homme" s’apparente au même genre d'erreurs…

… Les maladies peuvent être classées en trois groupes.

Au premier groupe appartient celles qui se produisent naturellement dû à l’usure du corps (par exemple, l’usure dentaire lors de la vieillesse) ou lorsque l’on manque normalement d'expérience quand nous apprenons quelque chose de nouveau, ou dû à un surmenage, etc.

Les maladies du deuxième groupe se développent en raison de notre laisser-aller dans diverses habitudes malsaines, par exemple, un penchant pour les substances toxiques (alcool, tabac, etc.), l’habitude gloutonne de manger de la nourriture "tuée" ou l’habitude de vivre dans des états colériques: de condamnation, d’irritation, et de haine — au lieu d’états d'amour et de paix.

Les maladies du troisième groupe sont causées par l’ignorance de règles hygiéniques ou religieuses. Ce peut être, par exemple, une mauvaise orientation dans l’aspiration religieuse, quand l'attention des "croyants" est concentrée non pas sur Dieu, mais sur des démons, des magiciens noirs, et des "vampires". En pensant à eux, les gens les attirent et s’adaptent à eux au lieu de s'harmoniser à Dieu. Et cela mène à la schizophrénie de masse parmi les membres de telles sectes.

Dieu emploie les maladies des deuxièmes et troisièmes groupes afin de nous montrer que nous avons tort, pour nous inciter à chercher les bonnes décisions.

L'oubli de la mort inévitable du corps physique peut devenir l'une de nos plus grandes erreurs. Mais la mort peut venir très bientôt, personne ne sait pour sûr — quand exactement. Et elle met un terme à tous nos rêves que nous avons pour l'avenir, quand nous prendrons notre retraite…

Mais après la mort du corps, on ne pourra plus réaliser aucun changement fondamental de soi et de son statut dans l'espace multidimensionnel. On devra attendre la prochaine incarnation, qui se produira dans des conditions selon sa destinée. Aux gens comme cela — qui doivent faire des efforts spirituels, mais ne les font pas — Dieu leur envoie, par exemple, le cancer, qui rend l'inévitabilité de la mort, pour eux, plus évidente.

Les mécanismes matériels des maladies changent. Elles peuvent venir de facteurs génétiques, de dommages au fœtus, de traumas, d’empoisonnement, du fait de manger de la nourriture "tuée", d’une alimentation non équilibrée, de l’impact de microbes, de virus ou de parasites, de surcharge d’information, de fatigue excessive, de mauvais buts dans la vie, de la contamination énergétique des chakras et des méridiens, aussi bien que de l'entrer d’esprits de différents niveaux de développent dans son corps (esprits de personnes méchantes, d’animaux, ou même de plantes). Tout cela mène à un éventail de diverses maladies: mentales, oncologiques, et ainsi de suite, y compris des inflammations communes et des "maux" d'origine inconnue.

Toutes ces maladies se produisent dans nos corps et âmes en raison de la combinaison de deux types de volonté: la volonté propre de la personne et la Volonté de Dieu. Toutes sont la réalisation de notre destinée.

La destinée de chacun d’entre nous se compose de deux lignes de destinée qui s'entrelacent — "l'innée" et celle que l'on a acquise dans cette vie.

Par exemple, si des enfants sont nés avec un handicap physique ou l'acquièrent à un âge très jeune — c'est leur destin "inné", ou une complication de leur vie en raison de leurs erreurs grossières dans leur incarnation précédente.

Pendant que les enfants grandissent, ils acquièrent la capacité de prendre des décisions moralement importantes. En raison de ces décisions, la ligne de destinée dans l’incarnation courante se forme. Elle commence graduellement à régner puis à dominer même celle qui est "innée".

Ainsi, une destinée défavorable peut être complètement changée si nous nous développons dans la bonne direction.

Et vice versa, un bon destin peut être dégradé par nos propres erreurs morales dans l'incarnation courante.

Le destin n'est pas une sorte de loi mécanique prédéfinie par les "étoiles" ou les "planètes", comme le disent les astrologues. Le destin est les conseils directs que nous recevons de Dieu — la Conscience Suprême, qui possède l'Omniprésence, l'Omniscience, l'Amour absolu, la Sagesse, et la Puissance. Il mène chacun d’entre nous à Lui, en Lui. Si nous allons dans la bonne direction — Il nous encourage en nous donnant un sentiment de bonheur, mais si nous nous détournons du Droit Chemin menant à Lui, — Il attire notre attention à cela en nous causant un certain genre de douleur. Tout est aussi simple que cela.

Et il n'y a aucune raison de se plaindre au sujet des "mauvaises conditions de vie", parce que le Chemin menant à Lui n’est pas du tout quelque chose comme prendre les transports en commun. Il consiste en la transformation de soi en tant que conscience, en tant qu’âme. Cela implique un travail intérieur sur l'amélioration de soi.

Dieu a décrit le Chemin vers Lui par l'intermédiaire de l'Avatar Babaji dans la formule suivante: Simplicité — Vérité — Amour — Karma Yoga — Abandon de l'individualité inférieure afin de fusionner avec le Soi Supérieur. C'est les Enseignements complets de Dieu, en résumé. Toutes autres connaissances et instructions sont simplement des explications de cette formule.

Une des choses que Dieu désire que nous possédions, est la Sagesse: sans Sagesse, marcher ce Chemin est difficile. Une des leçons concernant la santé est de connaître la structure et le fonctionnement de son propre corps et en prendre soin. Lorsqu’on apprend cela, nous pouvons prendre soin des autres et les enrichir de notre expérience.

… J'ai entendu une opinion que la syphilis, par exemple, devrait être traité avec un ensemble spécifique d'asanas d’hatha yoga ou que la prière est la seule médecine qui devrait être employée pour le traitement de n'importe quelle maladie, ou même qu'aucun traitement du tout n'est nécessaire — que toute maladie partira d’elle-même, que l’on devrait juste laisser l'organisme renforcer ses résistances, alors que toute médication peut seulement faire du mal.

Mais la syphilis ne part pas par la pratique d’asanas; elle se transforme à la prochaine étape de son développement pendant que la personne malade exécute les asanas. Et à aucune personne raisonnable ne viendrait l’idée d’enlever une écharde à l’aide d’une prière: elle devrait être sortie à l'aide des ongles, d'une aiguille, ou de pince à épiler. La vie nous a été accordée dans un corps physique, pas pour que nous éprouvions des souffrances dues à des maladies, gaspillant du temps et une précieuse énergie pour cela. La vie nous a été accordée dans un corps de sorte que nous développions activement les qualités Divines — Amour, Sagesse, et Puissance.

Mon approche consiste dans le traitement de toute maladie promptement sans la laisser se développer en employant tous les moyens disponibles.

Même si j’ai une écharde dans mon doigt, il sera approprié de penser aux causes: est-ce que j'avais fait la bonne chose ou avais-je perdu l’état d’amour et de paix? Mais il ne fait pas de sens à penser à cela trop longtemps avec un éclat toujours dans mon doigt. L'éclat doit être extrait promptement et de l'iode devrait être appliqué probablement sur la blessure.

La même chose s'applique à la grippe, aux amygdalites, et même au simple coup de froid. Ils peuvent être des indications de nos erreurs, de notre manque de paix par exemple, ou de notre association avec de mauvaises personnes. Mais après avoir tiré les bonnes conclusions après l’analyse des causes, il serait sage de commencer à prendre des mesures appropriées: appliquer de l’onguent antivirus ou de la teinture de calendula sur les muqueuses, avoir des sessions d’exposition avec une lampe de quartz, boire des tisanes de cynorhodon, d'ortie ou d’aiguilles de sapin, etc. Le nettoyage des chakras correspondants et méridiens ainsi que du cocon peut également aider.

Le même procédé devrait être suivi en cas de maladies plus sérieuses qui exigent l'intervention de spécialistes médicaux. Même en cas de cancer, il ne fait pas de sens de refuser une chirurgie si un médecin le suggère. Mais trouver la cause karmique du cancer et la correction de ses erreurs doit être la direction principale de ses efforts.

D'ailleurs, le Divin Messie contemporain Sathya Sai Baba, Qui possède des capacités illimitées en vue de faire des miracles et Qui a personnellement guéri un grand nombre de personnes — y compris ceux éloignées, en utilisant des moyens des plus incroyables du point de vue matérialiste — prend néanmoins soin de construire des hôpitaux conventionnels, certains d'entre eux sont même sur le territoire de Son ashram.

Après tout, les médecins et les patients doivent se développer eux-mêmes, se perfectionner sur le Chemin menant à Dieu — en échangeant l'un avec l'autre. Quant aux guérisons miraculeuses, nous devons les mériter par nos propres efforts; autrement, cela ne nous fera aucun bien.

… Chaque bon chef de famille devrait avoir — non seulement pour les membres de sa famille, mais également pour les invités — un ensemble de médicaments élémentaires: bandages, coton, iode, souci, ftalazol, analgin, onguent d’oxoline, menovasin, indovasin, sauge, etc.

Une partie d'eux devraient être pris lors de randonnée à l’extérieur, particulièrement en groupe.

Par exemple, le ftalazol est bon pour les inflammations intestinales, la sauge — pour la gastrite ou l’oesophage. La menovasin peut être employée non seulement pour frotter les muscles, mais également (si dilués 1 à 50) comme gouttes pour les yeux en cas de conjonctivite ou dans le nez en cas de coup de froid. Si dilué de 1 à 10 le menovasin peut être employé pour rincer la gorge en cas de maux de gorge. L'application d'indovasin à un bandage serré sur l’articulation d’un pied enflé permettra de continuer de marcher si les articulations ont été blessés ou blessés dû au frottement. La propolis possède des propriétés curatives remarquables.

Chacun aura avantage à devenir spécialiste dans cette médecine "maison": cela facilitera non seulement notre vie, mais cela nous rendra également aptes à aider d'autres en difficulté. Ce sont également des leçons de Sagesse.

… Il a été confirmé par la recherche statistique, que manger de la nourriture "tuée" aussi bien que le tabagisme ou la consommation d'alcool augmente considérablement le risque de cancer. Les gens qui adhèrent au régime sans-tuer n'ont pas de cancer.

D'ailleurs, habituellement juste arrêter de manger de la nourriture "tuée" est assez pour avoir une amélioration dramatique de la santé: les maladies gastro-intestinales, l'hypertension, différent type de goutte et autre genre de désordres de santé disparaissent.

En Russie jusqu'en 1917 une expérience réussie dans l’emploi du régime sans-tuer pour traiter diverses maladies et libérer les personnes dépendantes du tabac et de l’alcool a été amassée. Il y avait également un mouvement éthique dans la société russe qui préconisait la nutrition éthique [5, 21, 24, 30, 34, 39, 44, 61]. Un des initiateurs de ce mouvement était l'auteur russe Léon N. Tolstoï, maudit par l'Église Orthodoxe pour sa libre pensée.

* * *

Les gens qui commencent à marcher le véritable Chemin religieux sont guéri de plusieurs maladies, même du cancer, en très peu de temps. Oui, au cours des années d'enseignement, j'ai eu des dizaines de personnes avec le cancer dans mes groupes. Plusieurs d’entre eux en étaient à l'étape inopérable de la maladie et la médecine officielle avait laissé tomber les considérants incurables. Tous ont récupéré après qu'elles aient accepté une orientation spirituelle correcte et aient commencé à faire de vrais efforts (chacun — selon ses propres capacités) d'autodéveloppement.

Je dois mentionner que ce n’est pas n'importe quel genre de religiosité qui est un salut face aux maladies. Cela peut être illustré par le fait que le pourcentage des personnes malades parmi les membres des sectes de masse modernes n'est pas inférieur à celui parmi les athées.

D'ailleurs, ces sectes, où la crainte mystique est cultivée au lieu de l'amour, deviennent des terraux fertiles au développement de troubles mentaux.

Il y a également des sectes dans lesquelles les gens prennent massivement des psychédéliques ou de l'alcool, qui sont incompatibles avec le Chemin spirituel, va sans dire pour la santé.

Une autre occupation populaire chez certains sectaires modernes est de boire de l'urine — en grandes quantités et pendant de longues périodes — ce qui résulte dans l'intoxication du cerveau et… dans le déclin des facultés intellectuelles de ceux qui pratiquent cela.

Nous devons nous rendre entièrement compte que toutes nos maladies sont les conséquences de nos erreurs morales ou de notre ignorance. Derrière toutes nos douleurs, nous devons essayer de voir la Main directrice de Dieu, Qui veut — au moyen de cette douleur — nous préciser quelque chose que nous devons changer en nous-mêmes.

Les maladies peuvent résulter, par exemple du fait de fumer, de l’alcoolisme, ou de manger le corps d'animaux mort. Mais Dieu ne nous a-t-il pas avertis à ce sujet? Et si les chefs de vos sectes bénissent de telles choses — n'est-ce pas l'heure de leur tourner le dos et de chercher des conseils de Dieu?

Certaines maladies sont le résultat de la paresse humaine: par exemple, quand une personne se trouve couchée ou assise la majeure partie du temps. Certaines proviennent de la méconnaissance de la nécessité de tempérer le corps. Ou encore, certaines d'entre elles se produisent parce que nous oublions que chaque jour nous amène plus près de la mort du corps et que nous devons faire des efforts spirituels — afin d'avoir le temps d’avancer autant que possible. Le cancer est un exemple dont nous avons déjà discuté ci-haut. On l'obtient comme rappel que la mort est inévitable. Il est quelque chose qui nous aide à ressentir que la mort s'approche, quelque chose qui la rend plus évidente pour nous. Et si une personne obtient cet avertissement et se réveille, le cancer part.

Quelques guérisseurs peuvent développer les maladies qu’ils "prennent sur eux" de leurs patients: s'ils essaient de guérir le corps du patient au lieu de se concentrer sur la guérison de l'âme d'abord — en éliminant les causes éthiques ayant provoqué la maladie. Toutes ces causes peuvent être classifiées en trois groupes: a) manque d’aspiration pour Dieu (ou aspiration dans une mauvaise direction); b) manque d'amour, et c) ignorance.

Je donnerai seulement un exemple parmi plusieurs de cette sorte. Un jour, j’étais assis dans une cuisine avec deux femmes — une mère et sa fille adulte — qui m'avaient invité chez elles. Nous buvions du thé. Près de nous sur un fourneau il y avait le corps mort d'un animal bouillant dans une casserole. Elles me parlaient au sujet de leurs maux depuis longtemps… Je les ai interrogés au sujet de l'amour — d'amour pour les animaux, en particulier. Les deux ont commencé "à roucouler" au sujet de combien elles les aimaient… J'ai soulevé le couvercle de la casserole et leur ai demandé: "vous les aimez — en potage? ou rôti, aussi?"…

La colère chronique comme cause de maladie est particulièrement terrible — y compris l'émotion de condamnation, aussi bien que l'aversion, la haine, ou la jalousie. Tout cela non seulement mène à l'enfer, mais est également très mauvais pour la santé. Par ces maladies Dieu nous avertit de sorte que nous retrouvions nos sens avant qu’il soit trop tard. Les divers médicaments ne peuvent pas nous sauver de l'enfer: Dieu veut que nous prenions des décisions éthiques afin d’effectuer une véritable autotransformation!

En nous donnant un certain type de maladies, Dieu nous suggère de commencer à étudier les fondations de l'anatomie et de la physiologie et d’apprendre à identifier les causes des maux communs.

Par exemple, une combinaison de grandes quantités de protéines ou de nourriture grasse avec du sucre mène aux flatulences.

Un autre exemple: chauffer ou faire frire de la nourriture en utilisant une huile végétale liquide, au lieu du beurre, est une pratique dommageable et peut avoir comme conséquence des troubles au foie. Parce que les acides gras insaturés, qui composent les huiles liquides, sont facilement oxydés, formant des substances nocives, une fois chauffées en présence d'oxygène.

On devrait éviter de porter des vêtements faits de tissus synthétiques, qui ont un contact direct avec la peau — même s’ils paraissent bien et que "tout le monde les porte", parce que cela dérange des processus énergétiques dans les tissus du corps.

On ne devrait pas seulement se brosser les dents, mais également passer une soie dentaire afin de se débarrasser de petits morceaux de nourriture qui se coincent entre les dents; une soie dentaire ou une mince plaque en métal peut être utilisée pour cela. En outre, il est salutaire de masser les gencives, au moins de temps en temps ou systématiquement si nécessaire, en pressant légèrement tous les intervalles entre les racines de dents: de la mâchoire à la partie de mastication de la dent. Si de la nourriture y arrive pendant la mastication — alors, la périodontite peut s’y développer et nous pouvons ne pas la remarquer pendant un bon moment: jusqu'à ce que nous sentions de la douleur ou que quelqu'un nous fasse remarquer qu’il y a une odeur désagréable qui vient de la bouche. Mais n'importe quel nid d’infection dans le corps empoisonne le corps en entier par la circulation sanguine. Et la gingivite peut devenir la cause de maladies dans d'autres parties du corps (par exemple, sinusites, amygdalite, conjonctivite, etc.).

Laissez-moi insister que les caries et les inflammations des gencives (périodontite) causent souvent des conjonctivites. La conjonctivite qui n'est pas provoquée par la poussière ou de sable souillant l'œil peut être un signe que l’on devrait consulter un dentiste.

Il y a un grand nombre de drôles d’opinions qui peuvent être nocives en ce qui a trait à la santé.

Par exemple, si une "boursouflure de fièvre" gonfle sur la lèvre — les gens disent que c'est juste une "grippe" et qu’il n'y a "pas de quoi s’en faire". Mais en réalité, cela peut être soit un virus extrêmement contagieux, l'herpès, ou parfois une lésion des lèvres provoquée par le trichomonas. Dans ces deux cas, on ne devrait pas embrasser personne, mais l’on devrait chercher un traitement médical.

Ou quand une femme sent de la douleur dans la région des ovaires, ils disent qu'elle a été simplement exposée au froid et doit réchauffer cette région. Puis ils recommandent qu'elle utilise une bouteille d'eau chaude ou bien de s’envelopper dans un châle. Mais cela peut être soit une douleur inoffensive aux ovaires due à une rupture normale de follicule — dans ce cas-ci, tout va bien et aucune thérapie utilisant la chaleur n'est nécessaire. Ou cela peut être une inflammation, provoquée par l'activité de microbes — dans ce cas-là, cela doit être traité sérieusement avec des antibiotiques (notamment, céphalosporine moderne).

Parmi les causes d’inflammations adnexales chroniques, il peut également y avoir des lésions bioénergétiques causées par des contacts sexuels avec des partenaires énergétiquement grossiers, aussi bien que de porter de la lingerie synthétique.

Les hémorroïdes sont parfois attribuées à un mode de vie sédentaire, tandis que la cause est qu’un peu de résidus qui restent dans le rectum frotte les parois du rectum; donnant ainsi une inflammation de la membrane et se propage ensuite aux parois veineuses. Comme mesure préventive, il est recommandé de maintenir la section inférieure des intestins propres et avec les premiers signes d'inflammation d’appliquer un onguent antibactérien sur la zone affectée.

Certains disent qu'il est impossible de devenir enceinte tous les jours sauf pendant les jours au milieu du cycle ovulatoire. En réalité, la probabilité d'être enceinte pendant le reste du cycle diminue, mais n’est pas nulle.

Certains disent que la fertilité masculine peut être améliorée en buvant plus de café et en mangeant plus de viande. En réalité, tous les deux devraient être évités dans ce cas-ci. Ce qui peut vraiment aider est la correction de l'état émotif et la culture de la paix intérieure profonde. Cela vient en avançant le long du Chemin spirituel.

Ou il y a un slogan de néophyte: "je ne prendrai aucun médicament!" Ce n'est pas de la sagesse, mais plutôt son contraire. Nous n'avons pas le temps d’être malades! Il ne fait également aucun sens de laisser le corps "à la merci" des microbes, parce que le corps souffre de cela incomparablement plus que d’utiliser des médicaments appropriés.

Un jour, j'ai été étonné par les paroles d'une femme, d’environ 30 ans — elle était entraîneuse senior et diplômée d’une Université de Culture Physique — elle m’a dit que le meilleur moyen de contraception, qui "était toujours efficace pour elle", était… d'uriner après des rapports sexuels…

Elle ne savait pas faire la différence entre son utérus et sa vessie!

Je ne pouvais même pas m'opposer, je n’ai simplement rien dit. Comment pourrait-on discuter de ce "difficile" sujet avec une telle personne?!

Des années plus tard, quand j'ai raconté cette histoire à une femme médecin, une de mes connaissances, elle n'a pas ri et n'a pas été étonnée. "Plusieurs femmes dans notre pays pensent ainsi; il n’est pas rare d’entendre cette opinion!" m’a-t-elle dit…

D'ailleurs, pourquoi cette femme, qui aimait beaucoup avoir de nouvelles aventures sexuelles, ne devenait-elle pas enceinte? Très probablement, la raison en était une inflammation chronique des apanages utérins affectée avec une maladie vénérienne.

… Dieu veut que nous soyons sages. Une des façons d'acquérir de la sagesse est par l'accumulation de connaissance au sujet de tout, y compris la structure anatomique du corps humain, des dangers possibles pour lui et la manière de les prévenir, aussi bien que les méthodes afin de les guérir.

Je recommande que chacun ait un Manuel Pratique de Médecine et de le lire au moins une fois. Cela, naturellement, ne fera pas de vous un spécialiste en médecine. Ce n'est également pas un remplacement afin d’obtenir une aide médicale qualifiée. Mais après la lecture d'un livre comme celui-ci on aura une idée de la variété des maladies possible: celles transmises sexuellement, les infections fongiques de la peau — aux troubles mentaux. Cela aidera également à éviter les dangers reliés à la santé.

Par exemple, plusieurs fois j'ai eu des invités qui avaient une infection fongique des pieds — ils mettaient mes pantoufles sans cérémonie ni remords de conscience…

Ou quand certains néophytes attrapent des maladies vénériennes, ils ne s'inquiètent généralement pas: seulement "eux" — les personnes "non spirituelles," — peuvent attraper une telle maladie, pensent-ils, mais pas eux. Ils pensent que c’est "OK" et que cela "disparaîtra bientôt"…

Vous pouvez également prendre ce conseil si vous voulez: il est mieux de rester en santé, mais si vous vous avérez à tomber malade — il vaut mieux commencer un traitement complexe en utilisant tous les moyens disponibles: analyse de la cause, le repentir, les méthodes méditatives et bioénergétiques, moyens non spécifiques qui augmentent la résistance de l'organisme (vitamines, bains chauds, rayonnement ultraviolet par lampe de quartz, natation hivernale, etc.) plus des médicaments spécifiques et autres procédures thérapeutiques recommandés par un médecin.

Par ailleurs, une des méthodes afin d'empêcher plusieurs maladies est de s'assurer un sentiment de bien-être en lavant le corps avec du savon chaque jour. Pour un travail spirituel réussi, c'est absolument essentiel.

Rappelons-nous: que l’on peut gagner une bonne santé en avançant le long du Chemin spirituel! Et qu’il vaut mieux être en santé tout en marchant ce Chemin!

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter