English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
4. Principes Méthodologiques de l'Autodéveloppement Spirituel
 

Écopsychologie/4. Principes Méthodologiques de l'Autodéveloppement Spirituel


4. Principes Méthodologiques de l'Autodéveloppement Spirituel

4:1. La Perfection du Créateur a trois aspects principaux. Ils sont — Amour, Sagesse, et Puissance. Par conséquent, chacun d’entre nous doit développer au cours de son évolution personnelle ces trois qualités.

4:2. Chacun devrait commencer par l’acceptation des principaux principes éthiques suivants:

"Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'il vous soit fait!"

Et "Aidez chacun dans tout ce qui est bon!"

Ensuite, il serait approprié de commencer à maîtriser les fonctions du cœur spirituel — un organe produisant les émotions de l'amour.

4:3. Le cœur spirituel est une structure bioénergétique située à l'origine dans la poitrine. La première étape de son développement est maîtrisée quand il a rempli la poitrine en entier, ce qui rend une personne capable de vivre dans un état stable de concentration de la conscience dans le cœur spirituel, de percevoir le monde extérieur avec lui, et d'agir à partir de lui, y compris de parler.

Quand cela est accompli, et aussi longtemps qu'on demeure dans le cœur spirituel avec la concentration de la conscience, on ne peut plus entrer dans des états émotionnels autres que des variations d'amour sincère.

Cela change radicalement les rapports avec l'environnement, y compris avec les autres. Aussi notre santé s’améliore spectaculairement.

Ceux qui se sont établis dans ces états et qui s’y sont habitués et continueront à y vivre jusqu'à la fin de leur incarnation, après avoir laissé le corps, apparaîtront parmi d'autres âmes heureuses au paradis.*

Les méthodes de réalisation de tout ce qui a été dit ci-dessus ont été développées par nous; elles sont décrites en détail dans nos livres et démontrées dans nos films.

4:4. Afin de réussir dans le développement spirituel, on doit se transformer en grande âme, consistant principalement en cœur spirituel.

On doit apprendre à vivre de sorte que l’on ne laisse presque jamais l’émotion d'amour: de la tendre fraîcheur, d’attention avec tact, de la bonne volonté afin d'aider les autres dans chaque chose qui est bonne sincèrement et sans penser à soi, de respecter tous ceux dignes, d’avoir de la gratitude envers tous ceux qui nous aide, de pardonner ceux qui nous ont offensés, d’être prêt à s'abandonner et à se sacrifier pour les autres. Et même en combattant pour défendre les autres, on ne doit pas sortir de l'état d'amour.

Laissez chacun, tenter de se débarrasser de toutes formes d'arrogance, d’égoïsme, d’avarice, de violence et de toutes formes de colère, y compris les émotions de condamnation, de vengeance, d’irritation, d’envie et de jalousie. Ces états émotifs doivent être considérés comme étant contraires à l’amour.

Gagner le plein contrôle de ses propres émotions est possible par le travail intellectuel et par la lutte contre ses propres vices (par le repentir) et par la culture des qualités positives manquantes. À cette fin, il est très utile de maîtriser les méthodes d’autorégulation psychique, qui sont basées sur le travail avec les structures de l'organisme humain responsable de la génération des émotions.

4:5. "Dieu est amour", a enseigné Jésus-Christ. Il était Lui-même Amour. Et Il a commandé que nous, aussi, devenions Cela.

Afin de pouvoir approcher notre Créateur — Qui est Amour — nous devons nous transformer en Amour. Il n'y a aucune autre manière.

Et ce n'est pas simplement un slogan composé de mots gentils cependant impraticables, mais un système complet de connaissances et de méthodes complètement examinées et vérifiées par de nombreux chercheurs spirituels.

4:6. Le développement de l'intellect est un élément crucial de l’avancement spirituel. Les enfants doivent avoir une éducation de la plus haute qualité possible. Les adultes devraient toujours chercher des manières afin d'acquérir de nouvelles connaissances — qui seront de préférence utile sur le Chemin spirituel.

4:7. Il fait sens de consacrer l'activité professionnelle, non pas à essayer d'obtenir de l'argent et à accumuler de la richesse matérielle, mais à apprendre autant que possible au début de notre vie afin d'employer les connaissances et qualifications acquises à l'avenir, afin de servir Dieu en servant les autres.

4:8. Faire de bonnes actions en aidant les autres âmes dans leur évolution — laissez cela être la motivation première de l’activité sociale de chacun!

Laissez une telle activité être un don sincère! Ensuite d'autres personnes — les meilleurs d’entre elles — commenceront à répondre en donnant en retour. C’est de cette façon que des groupes d'amis sincères et dignes de confiance avec des buts spirituels communs se forment.

4:9. Donner naissance à des enfants et les éduquer est également un service à Dieu.

4:10. En éduquant les enfants, des techniques spéciales peuvent être employées avec succès et se démontreront tout à fait utiles afin de les préparer pour un travail spirituel sérieux dans le futur.

4:11. Les enfants devraient être impliqués dans un travail créatif de niveau proportionnel à leur âge.

Laissez-les aider les parents dans leur travail, laissez-les prendre un travail payé en dehors du temps d'école. Laissez l'enseignement de divers travaux devenir une partie des programmes éducationnels des écoles.

Par cela, les enfants doivent apprendre à créer et à apprécier tout ce qui est bon créé par les autres.

Autrement, plusieurs enfants deviennent destructifs quand ils grandissent.

4:12. Le mariage et l'éducation des enfants fournissent de nombreuses excellentes occasions d'autoperfectionnement, tel que le développement d'aspects tels que l'amour, la tendresse, l'altruisme ainsi que prendre soin des autres.

Cette expérience contribue également de manière significative au progrès intellectuel d'une âme individuelle en fournissant en particulier de nombreuses leçons psychologiques.

Dieu — en tant qu’Enseignant — Est le "Psychologue Suprême". Ainsi, nous devons maîtriser la psychologie nous aussi.

4:13. L'opinion qui règne à savoir que la principale tâche de l'homme par rapport à Dieu consiste simplement à Le prier et que rien d’autre n’est nécessaire est profondément erronée et nocive. On doit se rendre compte que Dieu n'a pas besoin de nos prières, qui sont en essence, de la mendicité.

Ce que Dieu veut de nous en premier lieu est la droiture exprimée dans l'attitude moralement correcte envers tous les êtres vivants, y compris les autres personnes, ainsi qu’envers Lui. En particulier, Il veut que nous Le cherchions, Le servions, apprenions à L'aimer, et essayions de nous développer à un tel degré que nous puissions nous offrir à Lui comme cadeau, aussi parfait que possible.

C'est ce cadeau que Dieu sera heureux de recevoir en tant qu'offrande de l'homme.

4:14. Il n'a besoin d'aucun massacre d’animaux ou de plantes en tant "qu’offrande à Lui". Ces massacres ne sont que des actes criminels et ne sont pas de quelque façon que ce soit "agréable à Dieu".

4:15. L’introduction des idées de la nature humaine irrémédiablement pécheresse, de l'insignifiance de l’homme destiné à rester à l’antipode de Dieu éternellement est une erreur et une transgression face à Dieu. Cela contredit l’Intention même que le Créateur a pour nous. Cela engendre un obstacle énorme pour la croissance spirituelle.

4:16. Il vaut mieux commencer le développement de l'aspect de la puissance de l'âme en s'engageant dans des travaux manuels. Si cela est présentement impossible, alors différents types de formations sportives peuvent être utiles.

Il est nécessaire d'avoir un corps fort et en bonne santé afin d'avancer avec succès sur le Chemin spirituel.

L'aspect de la puissance de la conscience peut être développé davantage par des méthodes spéciales de développement des structures énergétiques de l'organisme et de méditations spéciales. Mais elles ne peuvent être enseignées qu’à des personnes intellectuellement matures, qui ont acquis la subtilité appropriée de la conscience et la capacité de rester longtemps dans l'état émotif d'amour.

4:17. L'opinion que les gens atteignent le paradis ou vont en enfer en raison d'une certaine action particulière (ou d’actions) est incorrecte. Les actions significatives du point de vue éthique déterminent notre destinée seulement pour les périodes incarnées — dans l’incarnation actuelle ou future.

Mais ce qui détermine l'endroit, où nous demeurons après la mort du corps — que ce soit l'enfer, le paradis, ou d'autres dimensions spatiales (y compris la Demeure du Créateur) — est l'état de conscience dans lequel nous nous sommes accoutumés à vivre dans le corps.

Les gens qui s’habituent à vivre dans des états émotionnels grossiers au moment de laisser le corps continuent à exister dans ces états avec d'autres êtres semblables à eux.

Ceux qui vivent (incluant la période avant de quitter le corps) dans l'amour cordial subtil et pur après la mort du corps se retrouvent au paradis.

Mais afin d'atteindre la Demeure du Créateur du point de "départ" de l'état paradisiaque, on a besoin de passer par une longue et difficile pratique méditative guidée par un ou plusieurs Enseignants Divins.

On doit consacrer toute sa vie à cela afin de réussir.

Soulignons que personne ne peut passer cette partie du Chemin seul. Les erreurs faites ici peuvent avoir des conséquences graves. Par exemple, il est possible de "se perdre" dans les dimensions spatiales… Ou de s’effondrer en raison d'un certain facteur stressant et se retrouver ainsi dans des états émotifs grossiers… Cela peut nous enlever tous nos accomplissements méditatifs positifs et mener à des maladies sérieuses.

4:18. Le travail spirituel ne peut être réussi pour les personnes qui utilisent des substances appelées drogues, incluant les produits contenant de l'alcool et du tabac.

4:19. L'organisme humain est multidimensionnel, et à cet égard il est semblable à l'Absolu multidimensionnel. Par conséquent, le processus de l'autoconnaissance coïncide avec le processus de la connaissance de l'Absolu.

4:20. Une des tâches principales du travail spirituel est de transformer l'égocentrisme humain en Dieucentrisme — mentalement et dans la réalisation méditative.

4:21. Les étapes finales de la montée spirituelle ne peuvent être maîtrisées que dans la vie monastique.

4:22. La vie monastique signifie la concentration de l'attention du chercheur spirituel sur un seul But — la pleine connaissance de Dieu afin de fusionner avec le Créateur dans Sa Demeure, ainsi qu’aider tous ceux qui en sont dignes à marcher sur ce Chemin.

4:23. Les tâches d'un vrai moine ne peuvent pas être accomplies simplement en portant des habits spéciaux, en acceptant de nouveaux noms, en se prosternant et en disant des prières. Tout cela n'a rien à voir avec la véritable vie monastique.

4:24. Mener une manière de vivre parasitique, ce qui est parfois véhiculé comme vertu par les adeptes de certaines écoles religieuses dégénérées, est en fait une mauvaise pratique qui a un effet néfaste sur la destinée des disciples participants à cette distorsion.

Dieu considère la mendicité comme une occupation indécente [6, 11].

4:25. Le célibat (s'abstenir complètement de contacts sexuels) n’est nullement un attribut nécessaire à la véritable vie monastique. Cela nuit plutôt qu’aider sur le Chemin spirituel, créant une "dominante" sexuelle (une idée dominante de mécontentement sexuel) — au lieu d’avoir le Créateur et le soin des personnes comme seules dominantes. Le célibat gêne le développement de variations d’amour importantes comme la tendresse teintée sexuellement, l'attention et le soin dans les relations avec le conjoint et les enfants.

Le célibat peut également être nocif à la santé causant parfois la prostatite (adénome prostatique) chez les hommes et des névroses basées sur le mécontentement sexuel chez les hommes et les femmes.

4:26. Avoir des relations sexuelles n'est pas un "péché" par lui-même, pourvu que

a) aucune violence n'est impliquée,

b) les partenaires sont adéquats,

c) le sexe n'éclipse pas les aspects plus importants de la vie.

Une vie sexuelle harmonieuse est absolument normale pour tous les adultes en bonne santé et même pour ceux qui ont dévoué complètement leurs vies, à l'accomplissement des buts spirituels les plus élevés.

Mais les personnes qui se marient devraient être aux étapes semblables dans leur avancement spirituel [11].

4:27. La vulgarisation récente de l'idée "plus de sexe — équivaut à être plus spirituel" est un autre extrême, non moins nocif pour le développement spirituel. Dans ce cas-ci, le sexe est mis au centre d'attention au lieu du Créateur, l'autodéveloppement comprenant plusieurs aspects et la participation au Processus Évolutionnaire par le service à Dieu, qui consiste à aider les autres dans leur existence terrestre et à faciliter leur progrès spirituel.

"Là où est votre trésor là sera également votre cœur", a enseigné Jésus-Christ (Luc 12:34).

<<< >>>



 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter